Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Nizar Baraka: 836 MDH pour assurer la continuité de l’approvisionnement en eau potable au niveau du bassin de l’Oum Er-Rbia


Rédigé par La Rédaction avec la MAP le Lundi 27 Décembre 2021

Un financement de 836 millions dirhams (MDH) sera mobilisé pour assurer la continuité de l’approvisionnement en eau potable au niveau du bassin de l’Oum Er-Rbia, a indiqué, lundi à Béni Mellal, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka.



Dans le cadre de la gestion participative des ressources en eau dans la région, une convention de partenariat d’un coût de 836 MDH a été signée pour le financement et l’exécution de mesures urgentes et structurelles au niveau du bassin de l’Oum Er-Rbia, a affirmé M. Baraka qui présidait les travaux du conseil d’Administration de l’Agence du Bassin Hydraulique de l’Oum Er-Rbia au titre de l’année 2021.
 
Le ministère de l’Equipement et de l’Eau veillera à la mise en œuvre de cette convention à travers l’accélération du rythme de réalisation des travaux des barrages de Tagzirth et de l’Oued Lakhdar et la surélévation du barrage d’Imfout, a précisé le ministre.
 
Il s’agit également de la programmation de la réalisation du barrage Tioughza dans la région d’Azilal en 2027 et de la construction des petits barrages et lacs collinaires dans le bassin de l’Oum Er Rbia, tout en apportant un appui financier et technique à l’Agence de Bassin Hydraulique de l’Oum Er Rbia pour la mise en œuvre des mesures urgentes et exceptionnelles d’approvisionnement en eau potable au niveau du bassin, a ajouté M. Baraka.
 
Il est également question de la réalisation d’une usine de dessalement de l’eau de mer pour assurer l’approvisionnement en eau potable de la ville de Safi, et de la mise en place d’une station de dessalement de l’eau de mer dans la région de Casablanca-Settat pour assurer l’approvisionnement en eau potable de la région dans des conditions satisfaisantes, ce qui permettra de réduire la pression sur les ressources en eau du bassin, a expliqué le ministre.
 
M. Baraka a également cité, dans ce cadre, la réalisation du projet de liaison des systèmes d’approvisionnement nord et sud du Grand Casablanca pour renforcer les capacités à partir du bassin du Bouregreg (Barrage Sidi Mohamed ben Abdallah), et réduire la pression sur le bassin de l’Oum Er Rbia, ainsi que la réalisation du projet de liaison des bassins du Sebou, du Bouregreg et de l’Oum Er Rbia pour transférer un volume annuel total d’eau compris entre 500 et 800 millions de m3 par an.
 
Parmi les mesures prévues dans ce sens, le ministre a cité aussi la poursuite des efforts dans le domaine de l’exploration des nappes souterraines afin de mobiliser des ressources en eau supplémentaires et répondre aux besoins croissants en eau potable, et la poursuite des efforts pour renforcer la réparation des réseaux d’approvisionnement en eau et accroître leur rendement.
 
 
Au cours de cette réunion, M. Baraka a fait observer que le bassin de l’Oum Er-Rbia est marqué par une irrégularité des ressources en eau face à une forte demande, relevant que l’année hydrologique 2020-2021 a connu un déficit remarquable des précipitations par rapport à la moyenne annuelle, ce qui a affecté négativement le volume des apports en eau au niveau des retenues des barrages de la région, enregistrant un déficit total de 53% par rapport à la moyenne annuelle.
 
Après avoir souligné que l’eau est un pilier important pour l’essor de tous pays et la locomotive du développement socio-économique, M. Baraka a indiqué que le Maroc s’est engagé dans une politique de l’eau qui a toujours été caractérisée par la force et la proactivité. Il a affirmé, à cet égard, que le Royaume du Maroc guidé par la Vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, continu à mettre en œuvre de manière soutenue et durable les directives de cette politique de l’eau, et à les exécuter dans le cadre d’une gestion intégrée et rationnelle des ressources en eau, afin d’assurer la sécurité hydrique et d’atteindre le développement durable souhaité.
 
M. Baraka a rappelé dans ce contexte les réalisations accomplies durant l’année écoulée au niveau du bassin de l’Oum Er Rbia, citant notamment le lancement des appels d’offre pour la réalisation des travaux de construction de trois barrages (la surélévation du Barrage Imfout dans la province d’El Jadida, Barrage Tagzirth dans la province de Beni Mellal et le Barrage sur l’Oued Lakhdar dans la province d’Azilal).
 
Il a également fait état de l’achèvement des travaux de rénovation de la conduite d’approvisionnement en eau potable de la ville de Safi sur une distance de 4,5 Km.
 
En outre, le ministre a mis en avant le dynamisme socio-économique croissant que connaît la région de Beni Mellal-Khénifra, notamment grâce à ses grands et moyens périmètres irrigués. Il a expliqué que de grands efforts ont été consentis pour réaliser les infrastructures nécessaires à assurer l’approvisionnement en eau potable et industrielle au niveau de ce bassin, et dans les bassins de Tensift et des côtes atlantiques, en plus de l’approvisionnement en eau d’irrigation.
 
M. Baraka a ajouté, dans ce cadre, que ces efforts ont permis au bassin de l’Oum Er Rbia de se doter de dix grands barrages dont le volume total des retenues est de 4,9 milliards de m3, et qui contribuent à satisfaire les besoins en eau, notamment potable, malgré les années de sécheresse consécutives.
 

  


Dans la même rubrique :
< >