Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ni titre de champion, ni accession, ni relégation !?

Football


Rédigé par Abderrahmane KITABRI le Mercredi 1 Avril 2020

La FRMF emboitera-t-elle le pas aux Fédérations françaises de plusieurs disciplines ?



Une phase de jeu FAR-RSB. Ph. Nidal
Une phase de jeu FAR-RSB. Ph. Nidal
Dimanche dernier, la Fédération Française de Basket-Ball a pris la décision d’arrêter l’ensemble de ses championnats et coupes pour la saison en cours, avec le principe ni titre de champion, ni accession, ni relégation. Auparavant, les fédérations françaises de rugby et handball avaient pris la même décision, celle de l’arrêt définitif de la saison en cours.

Covid-19 met fin à la saison du basket français

La crise sanitaire mondiale liée au Covid-19 avait entraîné d’abord le huis clos et le report puis la suspension de toutes les activités sportives. L’incertitude quant à la durée du prolongement des périodes de confinement et l’objectif de préserver la santé de ses licenciés, ont mis la Fédération Française de Basket-Ball dans l’obligation de mettre fin à ses compétitions pour la saison 2019-2920.

La Fédération grecque de basket-ball a pris la même décision. Une année blanche. La saison est nulle : ’’Ni titre de champion, ni accession, ni relégation’’. Il y a encore quelques jours pour des raisons économiques, la FFBB annonçait encore qu’il était hors question d’annuler la saison, mais la position de différents acteurs de la discipline a évolué en mesure la gravité de l’évolution de la triste réalité.

Un retour à la normale pas si proche !

Face à la pandémie, personne pour le moment ne peut prédire l’avenir. La propagation est exponentielle. Les chiffres montent. Pas de solutions médicales en vue. Les décideurs sportifs toutes disciplines confondues avancent à l’aveuglette. S’ils hésitent à déclarer la saison sportive finie, c’est uniquement pour des raisons économiques et financières. Le sport est devenu un secteur économique à part entier. Il a son propre économie "L’économie du sport".

La FRMF, comme tous les décideurs, attend et souhaite le retour à la normale. Les décideurs au Maroc et ailleurs annoncent des dates mais sont-ils en mesure de maitriser la situation ? Or aucun décideur ne peut prétendre être en mesure de déterminer avec précision la date de la reprise des activités de façon normale. Pour le moment, c’est le virus qui a l’avantage. En langage sportif, c’est lui qui a la maitrise du jeu, le monopole et la possession du ballon... C’est lui qui impose son rythme et qui mène au score. En face, on essaie de se défendre comme on peut. On ne fait que dégager le ballon n’importe comment. On n’arrive pas encore à se construire de système défensif. Alors parler de dépasser la ligne médiane et attaquer, on en est encore trop loin.

Abderrahmane KITABRI

  


Dans la même rubrique :
< >