Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Nador : Festival international du cinéma de la mémoire partagée


le Samedi 12 Décembre 2020

Du 14 au 19 décembre 2020, la ville de Nador abritera un festival international du cinéma comme annoncé dans un communiqué du Centre de la Mémoire commune pour la Démocratie et la Paix



Nador : Festival international du cinéma de la mémoire partagée
« A l’époque de la Corona, où théâtres et cinémas sont fermés, les activités culturelles et artistiques suspendues, (…) les organisateurs de la neuvième édition du Festival international du cinéma de Nador insistent sur la célébration du cinéma et de la vie sous de nouveaux aspects contenant beaucoup de créativité collective », lit-on dans un communiqué émanant du Centre de la Mémoire commune pour la Démocratie et la Paix.

Cette édition se caractérise par une plus grande ouverture sur le milieu universitaire, étant que toutes les activités se dérouleront au sein de la Faculté multidisciplinaire, avec une programmation qui emboîte le pas aux défis actuels et futurs, annonce le communiqué, précisant que deux tables rondes ont été programmées qui accueilleront des personnalités cinématographiques, diplomatiques, universitaires et médiatiques pour discuter de «L’Histoire et la mémoire dans la relation marocaine avec les pays d’Amérique latine: visions croisées» et de «Le cinéma maroco-latino-américain à l’époque du Coronavirus: réalité et perspectives».

À travers les deux séminaires, qui seront modérés par la journaliste chercheuse Houria Boutayeb et l’anthropologue mexicaine Sandra Rojo Flores, les participants tenteront de rapprocher le public des relations historiques, diplomatiques, stratégiques, culturelles et académiques qui ont toujours lié le Maroc et les pays d’Amérique latine, et leurs perspectives à la lumière du monde post-pandémique. 

En plus de la «Master Class», qui sera dispensée par le réalisateur Franco-vénézuélien Leschi Atualpa, en interaction avec le réalisateur irakien Laith Abdel Amir, le poète mauritanien Khal Trabli et la chercheuse anthropologique Sandra Rojo, les cinéphiles et les intellectuels suivront des cours de cinéma donnés par le réalisateur portugais Carlos Coelho, sur «Le rôle du cinéma dans la préservation de l’identité», El-Hassan Asouik de la Faculté multidisciplinaire de Nador sur le thème «Le cinéma post-pandémique: quelle perception sur le monde de demain ?», le réalisateur espagnol Antonio Torres sur le thème «Ce que le vent n’a pas pris: le cinéma et la mémoire », et par le réalisateur irakien Laith Abdel Amir sur « Les limites de la liberté dans la créativité ».

Selon le communiqué, sept films d’Histoire, six documentaires et huit courts métrages seront en compétition pour les Prix du festival. Et malgré la pandémie, le festival a reçu plus de 456 films en compétition dans les trois catégories. 

Le festival sera inauguré à la Faculté multidisciplinaire de Nador le lundi 14 courant, et ce, par un hommage aux femmes et aux hommes de la voierie et des secteurs de la sécurité et de la santé pour leurs efforts acharnés tout au long de la période de la pandémie qui a envahi notre pays, les autorités compétentes ayant été contactées afin d’en sélectionner des éléments.

Enfin, le communiqué annonce que le festival sera diffusé en direct sur le site Web du festival et sur les sites Web des partenaires, de même que tous les films et activités parallèles seront diffusés sur le site Web festhome.com/ film. Toutefois, les personnes intéressées peuvent suivre les activités du festival sur: festivalcinemanador.com.