Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

NBA : Une saison 2019-2020 sans précédent


le Mardi 13 Octobre 2020



NBA : Une saison 2019-2020 sans précédent
Le sacre des Lakers constitue l’épilogue d’une saison 2019- 2020 qui aura été la plus longue et la plus chaotique de l’Histoire de la NBA, notamment marquée par la pandémie de coronavirus, la lutte contre l’injustice raciale et le deuil.

Chronologie
15 juin 2019.
Les Lakers trouvent un accord avec les Pelicans de La Nouvelle-Orléans: Anthony Davis va épauler LeBron James. Ce n’est pas LE transfert de l’été, puisque les Clippers engagent Kawhi Leonard et Paul George. Mais ce sera LE transfert gagnant.

4 Octobre 2019. En pleine tournée asiatique de présaison, le manager des Houston Rockets tweete un message de soutien aux manifestants de Hong Kong. Pékin voit rouge. Lui-même, le club, sa star James Harden, la NBA s’excusent, ce qui offusque la classe politique américaine. Mais la Chine durcit encore le ton, la chaîne d’Etat CCTV stoppe les retransmissions de matches. Le patron de la ligue Adam Silver refuse alors de s’excuser «du fait que Daryl Morey use de sa liberté d’expression». L’incident diplomatique aura entraîné des pertes estimées à plusieurs centaines de millions de dollars.

26 janvier 2020. En ce matin brumeux, un hélicoptère s’écrase au nord-ouest de Los Angeles. A son bord, parmi les neuf victimes, Kobe Bryant et Gianna, sa fille de 13 ans. La mort de l’idole, quintuple champion NBA avec les Lakers, provoque un choc planétaire immense et une vague d’émotion continue pendant plusieurs jours. Lorsque L.A. rejoue le 31 janvier, LeBron James, en larmes, promet «de ramener le titre pour perpétuer l’héritage» de son glorieux aîné. L’année avait déjà mal commencé avec la mort le 1er janvier de l’ancien commissaire David Stern, des suites d’un AVC. La NBA perdait alors celui qui l’avait révolutionnée et enrichie pendant 30 ans.

11 mars 2020. Apprenant que le Français Rudy Gobert (Utah) a contracté le coronavirus, Silver prend la lourde décision de suspendre la saison régulière, sans savoir jusqu’à quand, ni si elle pourra se terminer. Toutes les autres ligues en font de même, le sport mondial est rapidement sous cloche. D’autres stars sont testées positives de Donovan Mitchell, coéquipier de Gobert à qui il reproche son imprudence, à Kevin Durant (Brooklyn). Dans un premier temps réticent, Silver opte pour l’option bulle pour finir la saison, à huis clos, chez Disney World en Floride. Un plan audacieux, qui deviendra un succès.

30 juillet 2020. Voilà trois semaines que les 22 équipes se préparent dans la bulle. Aucun cas positif n’est déploré. Le plan fonctionne. Gobert gagne la toute première remise en jeu du match Jazz-Pelicans marquant la reprise. Mais c’est en posant un genou à terre à l’unisson, pendant l’hymne, que joueurs, entraîneurs, officiels font parler d’eux. Pendant le hiatus, beaucoup ont été marqués par le calvaire de George Floyd, mort après son interpellation le 25 mai à Minneapolis, et ont estimé que l’heure n’était pas au basket mais à la lutte contre l’injustice raciale. La NBA a fait en sorte qu’ils puissent faire les deux en soutenant activement Black Lives Matter. 

26 août 2020. Les play-offs battent leur plein. A l’AdventHealth Arena, pendant que les joueurs d’Orlando s’échauffent seuls sur le parquet, ceux de Milwaukee restent dans leur vestiaire. Leur décision est prise: ils ne joueront pas ce cinquième match du 1er tour. Les tirs policiers dans le dos de Jacob Blake, près de chez eux à Kenosha (Wisconsin) quelques jours plus tôt, démontrent que rien ne change, les violences faites au Noirs continuent. Le mouvement est historique et d’ampleur, suivi par d’autres équipes et sportifs (baseball, foot, hockey sur glace, tennis). Forcée de reporter six matches, la NBA parvient à convaincre les joueurs de finir ces play-offs. Leurs conditions: que les propriétaires des franchises mènent aussi activement le combat contre le racisme et que le vote des Noirs soit au coeur de la communication de la ligue.

11 octobre 2020. Après 94 jours de présence dans la bulle, les Lakers remportent aux dépens de Miami leur 17e titre de champion NBA, égalant le record des Boston Celtics, au terme d’une saison pas comme les autres, semée d’embûches, incertaine jusqu’au bout.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 11:36 Omnisports : Courrier du Nord-Est