Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Musée du judaïsme : Un espace d’interaction culturel, scientifique et social


le Mercredi 30 Décembre 2020

Le Musée du judaïsme marocain sis à Casablanca a vu le jour il y a plus de deux décennies.



Musée du judaïsme : Un espace d’interaction culturel, scientifique et social
La création du Musée du judaïsme en 1997 - au même moment que celui de Paris-, à une époque où les tensions géopolitiques et les conflits idéologiques faisaient rage dans la région.

L’intérêt porté à ce patrimoine sera consolidé par la Constitution de 2011 qui a consacré l’affluent juif parmi les affluents qui constituent l’identité du Royaume du Maroc, afin de promouvoir le legs culturel et religieux de la communauté juive marocaine partout où elle se trouve et, partant, enrichir la diversité des composantes spirituelles du Royaume. Le Musée, situé au quartier Oasis à Casablanca, renferme certaines composantes du patrimoine marocain juif local, dont des habits et bijoux traditionnels, ainsi que des robes de mariage de différentes régions du Royaume.

Il comprend également des enregistrements de chanteurs juifs inconnus du public, aux côtés des principales vedettes de ce répertoire musical, comme Salim El Hilalli, Sami Al Maghribi, Zahra El Fasia et Maxime Karoutchi.

La collection du musée comporte un ensemble de documentaires et de films cinématographiques sur les juifs marocains, plusieurs calligraphies marocaines écrites en dialecte mais avec des lettres hébreux, en plus de documents et de manuscrits de valeur historique.

Par ailleurs, le Musée regroupe également des objets reflétant les métiers juifs en rapport avec la sculpture du bronze, le textile, le prêt-à-porter, les peignes à laine, la broderie des selles, le forgeage, la menuiserie, les chaussures, entre autres. Créé et géré par la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain, le Musée expose plusieurs caractéristiques de la vie professionnelle, familiale et religieuse des juifs marocains.

Cette structure, constitue un prolongement naturel de la grande sollicitude accordée par le Maroc et ses Rois à la composante juive marocaine, dans ses différentes manifestations, mais également un espace d’interaction culturel, scientifique et social tourné vers l’avenir.

Unique établissement du genre dont la conservatrice est musulmane, en l’occurrence Mme Fatima Rahihel, le Musée constitue un symbole de cohabitation des différentes confessions dans la tolérance et le respect mutuel des pratiques cultuelles.