Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Mounir Razki: La flexibilisation du dirham permettra une amélioration de la résilience de l'économie


Rédigé par La rédaction avec MAP le Vendredi 9 Juillet 2021

La réforme du régime de change doit permettre une amélioration de la résilience de l'économie marocaine, a affirmé, jeudi à Casablanca, le directeur des opérations monétaires et de change à Bank Al- Maghrib (BAM), Mounir Razki.



Intervenant lors d'une table ronde autour de la flexibilisation du dirham, organisée par l'Association Marocaine des Salles de Marchés (AMSM), Razki a souligné que la réforme du régime de change, mise en œuvre d'une manière opérationnelle à partir de 2018, va profiter à l'ensemble des opérateurs économiques.
 
Dans le cadre de cette réforme, la Banque Centrale a souhaité que le système bancaire accompagne les Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME), a-t-il ajouté, relevant que le programme "Infitah", mis en place, va permettre de sensibiliser ces entités sur les différents instruments de couverture au risque de change.
 
"Ce programme vise également à montrer que nous sommes auprès des opérateurs économiques, pour leur expliquer les enjeux de la flexibilisation et les objectifs de la réforme ainsi que les différents mécanismes auxquels ils peuvent avoir recours auprès du système bancaire", a-t-il soutenu.
 
Pour sa part, le président de l'AMSM, Abdelmalek Benabdeljalil, a relevé que la caravane de sensibilisation "Infitah" se base sur quatre leviers, à savoir l'information et la vulgarisation, l'éducation, le conseil et la proximité.
 
Parmi les résultats attendus de cette campagne, a-t-il poursuivi, une meilleure maîtrise des enjeux de la flexibilisation du dirham dans le cadre des activités des entreprises et une meilleure connaissance de l'entreprise marocaine de l'infrastructure et du dispositif mis en place pour elle.
 
De son côté, le directeur de la réglementation auprès de l'Office des Changes, M. Berrada, a relevé que l'Office, conscient de l'importance et de l'impact de cette réforme et dans une perspective d'accompagner les opérateurs vers une meilleure compréhension de cette procédure, a mis en place des modalités pour qu'ils puissent se prévenir contre les risques de change pour tout règlement à l'étranger qui va s'effectuer dans une perspective de moyen ou court termes.
 
M.Berrada a également insisté sur l'importance de cette campagne de sensibilisation, précisant que l'AMSM a mis en place tout un arsenal à même de permettre à la TPME de bénéficier des formations, des webinaires, des capsules diffusées et des différents instruments pédagogiques d'explication.
 
Créée en 2018, l'AMSM a pour vocation de regrouper les professionnels des marchés des capitaux au Maroc, mais aussi de promouvoir et de contribuer au développement des activités des marchés des capitaux au Maroc.
 
Composée de 13 membres et de près de 180 opérateurs de marchés qui interviennent sur tous les métiers de la finance de marchés (trading, vente et structuration), l'association contribue à l’essor du marché des capitaux marocain, ainsi qu’à la promotion et à l’accompagnement des enjeux majeurs de l’évolution des métiers des salles des marchés au Maroc.