Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Mobilisation d'un consortium de laboratoires pour l’identification des variants Covid-19


Rédigé par S.M le Mardi 16 Février 2021

Dans le cadre de la stratégie de veille génomique du Covid-19, le ministère de la Santé a annoncé, ce mardi, la mise en place d'un consortium de laboratoires pour l'identification des variants de SARS-CoV2 circulant au Maroc.



Ce consortium est composé du laboratoire de référence de la grippe et des virus respiratoires de l’Institut national d’hygiène, du laboratoire de BioTechnologie médicale de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, de la plateforme génomique fonctionnelle du Centre national de recherche scientifique ainsi que de l’Institut pasteur de Casablanca, précise le ministère, relevant que la mission principale de ce réseau des laboratoires est d’identifier les variants de SARS-CoV2 circulant au Maroc et les caractériser par séquençage génomique.

Le séquençage des souches de SARS-CoV2 collectées des différents laboratoires publics et privés, y compris les laboratoires mobiles et les laboratoires à bord de navires transportant les passagers de l’Europe vers le Maroc, se fait de façon continue entre les laboratoires de consortium. Tout variant étranger est ainsi déclaré aux directions compétentes et un communiqué de presse est publié par le ministère de la Santé pour informer sur le type de variant détecté et les mesures prises pour interrompre sa propagation.

Le communiqué rappelle que le séquençage des souches du virus a commencé au Royaume dès le mois de juin 2020, notant que les premiers résultats publiés par l’Institut national d’Hygiène en juillet 2020 montraient que les souches circulant au Maroc provenaient des pays européens et qu’aucune corrélation entre les mutations repérées et la létalité n’a été démontrée.

En 18 janvier 2021, l’Institut national d’hygiène a déclaré la présence du variant anglais du SARS-CoV2 chez un Marocain rentrant de l’Irlande. Deux autres personnes de sa famille portaient le même variant. Les trois individus ont été pris en charge conformément aux protocoles sanitaires en vigueur.

Le consortium des laboratoires continue de procéder au séquençage des souches provenant des différents laboratoires et jusqu’à ce jour aucun des variants, brésilien ou sud-africain, n’a été décelé dans le Royaume.