Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Mission française : le lycée Lyautey reprend les cours en présentiel


Rédigé par S.M le Vendredi 21 Janvier 2022

Fermé depuis la première semaine de janvier suite au rebond inquiétant de la situation épidémiologique, le lycée Lyautey de Casablanca s’apprête à rouvrir ses portes et accueillir à nouveau ses étudiants en présentiel.



Mission française : le lycée Lyautey reprend les cours en présentiel
Dans un courriel adressé aux parents d’élèves, la direction de l’établissement français a annoncé, ce vendredi, que les cours reprendront le lundi 24 janvier, tout en prenant en compte les dernières recommandations des autorités marocaines. « Une nouvelle version du protocole sanitaire, prenant en compte les dernières recommandations des autorités marocaines, sera soumise ce soir aux membres du conseil d’établissement et sera envoyée aux parents dans la foulée », peut-on lire dans le courriel.

Ladite direction exhorte toutes personnes présentant des symptômes du Covid-19, ayant obtenu un résultat positif ou cas contact de ne pas reprendre les cours sans présenter au bureau de la Santé scolaire un résultat PCR négatif ou un test antigénique rapide négatif attesté par un laboratoire.

Le 6 janvier dernier, le lycée Lyautey a fermé ses portes après le collège Saint-Exupéry, les lycées André-Malraux, Descartes et Massignon suite à l’augmentation importante des cas positifs au covid parmi les élèves et les personnels.  « Nous prononçons la suspension des cours en présentiel ce jour à 18 heures jusqu’à nouvel ordre et pour une durée minimum de 7 jours », avait indiqué Stéphane SACHET proviseur du lycée Lyautey de Casablanca, ajoutant que cette décision a été prise en accord avec les autorités sanitaires, et que « durant cette période, les enseignements seront assurés à distance dès vendredi 7 janvier conformément aux EDT ».

A rappeler que le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, avait expliqué que le protocole est « clair » : en cas de détection de 3 cas positifs dans une classe, les autorités compétentes procèdent à la fermeture de la classe. Si un nombre supérieur à trois est comptabilisé, la fermeture de l’établissement s’impose.

Il a ainsi souligné que les autorités publiques traitent les établissements au cas par cas, notant qu’il revient aux autorités régionales, provinciales et locales relevant de l’éducation nationale en collaboration avec les autorités territoriales et sanitaires d’adopter le mode d’enseignement adéquat.