L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Migration illégale: Plus de 3000 migrants sauvés par le dispositif maroco-espagnol


Rédigé par Mina Elkhodari Dimanche 9 Juillet 2023

A l’heure où les pérégrinations de la migration irrégulière vers l’Espagne continuent de générer un lourd bilan en termes de vies humaines, le Maroc ne se lasse pas de s’activer sur ce front, se positionnant en partenaire clé de l’Union Européenne pour lutter contre ce phénomène à effets délétères.



Les bilans tragiques sur les routes migratoires se succèdent, tirant, ainsi, la sonnette d’alarme sur ce phénomène inquiétant. Les chiffres révélés par l’organisation espagnole non gouvernementale « Caminando Fronteras » en disent long : un peu près de 951 migrants irréguliers dont 112 femmes et 49 enfants ont perdu la vie en essayant de rejoindre l’Espagne par mer, au cours des six premiers mois de l’année en cours.

Selon l’ONG, la route des îles Canaries, avec départ depuis les côtes marocaines ou sénégalaises, est la plus dangereuse, avec un total de 778 morts ou disparus. Vient ensuite la route algérienne, reliant l’Algérie à Almería, Murcie, Valence et les îles Baléares, avec un bilan de décès ou de disparitions porté à 102 personnes.

La même source a fait état d’une augmentation de 13 pc en termes de nombre de décès lors de voyages de la migration irrégulière, par rapport à la même période de 2022.

Le Maroc, pour sa part, continue de se déployer activement sur ce front en déjouant 25.519 tentatives d’émigration irrégulière durant les cinq premiers mois de l’année 2023, ce qui per- mis de sauver 3.150 migrants. En 2022, 70.781 tentatives avaient été avortées, selon le ministère de l’Intérieur.

La mobilisation des autorités marocaines a permis également de démanteler 117 réseaux criminels impliqués dans le trafic de migrants, durant les cinq premiers mois de l’année en cours.

Grâce à ses efforts notables visant la sauvegarde de la vie des migrants et à maitriser ce phénomène notamment sur les routes de la Méditerranée occidentale et d l’Atlantique, le Maroc est devenu un acteur clé sur le front de la lutte contre l’immigration clandestine et le trafic d’êtres humains. Ceci a été affirmé à plusieurs reprises par des responsables européens, notamment la Commissaire européenne chargée des affaires intérieures, Ylva Johansson, qui a qualifié le Royaume de « partenaire clé » de l’Union européenne (UE) dans la lutte contre l’immigration irrégulière.

Selon la même responsable, l’arrivée de migrants irréguliers sur la route de l’Atlantique vers les îles Canaries avait diminué en 2022 de 31%. 2023 a connu la même tendance par rapport à 2021 marquée par une augmentation inquiétante de flux migratoires. Cette baisse, explique-t-elle, est le résultat du travail acharné mené en collaboration avec les partenaires de l’UE, dont le Maroc.

«Le Maroc est un partenaire très important pour nous dans la gestion commune des migrations », a-t-elle affirmé, soulignant la ferme volonté de l’UE de soutenir les efforts du Maroc pour lutter contre le trafic d’immigrants et la traite des êtres humains.
 
Néanmoins, malgré les résultats positifs réalisés à ce jour en matière de lutte contre la migration régulière, il reste nécessaire, selon la responsable, de se mobiliser davantage pour assurer une gestion réussie des migrations à l’intérieur.








🔴 Top News