Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Meknès / Tourisme : Les professionnels « prêts » pour la reprise


Rédigé par Hassan BENMAHMOUD le Mardi 30 Juin 2020

Pour l’industrie hôtelière à Meknès, l’essentiel est d’entamer une activité touristique, bien que très hypothétique, en assurant les clients potentiels sur le plan sanitaire.



Meknès / Tourisme : Les professionnels « prêts » pour la reprise
C’est un autre défi qui attend les professionnels, une vigilance à tout instant pour contrecarrer la propagation du virus. Formation du personnel, gels antiseptiques, caméras thermiques, masques et opérations de désinfection régulières. Un budget conséquent mais nécessaire pour une reprise difficile et des lendemains incertains.

Ils s’accordent tous sur le constat que la sécurité sanitaire sera un élément fondamental de la relance de leur activité. La nécessité d’offrir les meilleures garanties aux familles marocaines qui comptent partir en vacances sont la clé d’une reprise progressive de l’activité.

Une bouffée d’oxygène pour les établissements d’hébergement qui vivent l’une des crises les plus sévères qu’a connu le secteur. Pour le président du Conseil Préfectoral du Tourisme (CPT), Adil Terrab, dans les meilleures conditions, les unités hôtelières ne dépasseront guère le tiers de leurs chiffres d’affaires, cela permettra à certaines d’assurer une continuité de leurs activités et de garder, autant que possible, leurs salariés mais les conséquences de cette pandémie se feront sentir encore plus longtemps.

« Le Maroc a réussi, grâce à la clairvoyance de SM le Roi, une gestion exemplaire, rapide et appropriée de cette crise, ce qui nous a permis de sauver l’essentiel, des vies humaines, maintenant, sur le plan économique, nous devons faire preuve de rigueur et d’inventivité pour réussir cette reprise afin de sauver un secteur essentiel pour le développement de Meknès et du pays en général »,a confié le président de l’ARIH (Association Régionale de l’Industrie Hôtelière), M. Nidal Lahlou assurant que tous les dispositifs sont opérationnels pour respecter les consignes sanitaires et préserver la santé des clients et du personnel.

En tout cas on peut transformer cette contrainte épidémique en opportunité de développement du tourisme interne. Les multiples crises qu’a connues le secteur ces dernières années confirment la dimension stratégique que revêt le tourisme interne. En diversifiant, les opérateurs touristiques pourraient innover en combinant tourisme résident et étranger. En cette période de crise, le tourisme interne s’est révélé un levier important d’atténuation de l’impact économique de la pandémie sur la rentabilité des établissements d’hébergement et sur toutes les entreprises opérant dans le secteur.

Mais pour réussir un vrai décollage, les professionnels sont appelés à concevoir une gamme de produits touristiques qui répond aux attentes des Marocains, en termes de prix, d’offres d’hébergement, prenant en compte certaines habitudes, et ce pour rendre plus attractif ces produits. Certes, la campagne de communication lancé dernièrement par l’ONMT (Office Nationale Marocaine du Tourisme) pour la promotion du tourisme interne et les packages promotionnels, à des prix attractifs, sont de réelles avancées vers une meilleure considération du rôle primordial du tourisme interne dans le développement du secteur, mais toutes ces initiatives doivent s’harmoniser dans une stratégie nationale de promotion de ce volet touristique. 

Hassan BENMAHMOUD

  


Dans la même rubrique :
< >