Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Marrakech : Le «big challenge» du lavage des mains dans les espaces publics


le Mercredi 17 Juin 2020

«Entre tes mains, un geste pour nous reconnecter» est le thème d'un «big challenge» qui propose le concept pertinent du lavage des mains dans les espaces publics.



Marrakech : Le «big challenge» du lavage des mains dans les espaces publics
La Wilaya de la région MarrakechSafi, «Emerging Business Factory» (EBF), l’Agence de Coopération internationale allemande (GIZ), la CGEM Marrakech-Safi, le Centre Régional d’Investissement (CRI), le Conseil communal de Marrakech et le Conseil de la région, se sont alliés pour lancer cette initiative, qui permettra d’incuber et de financer un projet entrepreneurial innovant, réalisable en six mois et répondant à cette question de lavage des mains dans les lieux et places publics.

En effet, expliquent les organisateurs, l’OMS recommande le lavage des mains comme moyen principal pour contrôler la propagation du Covid-19 et des maladies infectieuses en général. Or, dans les espaces publics, en particulier dans les lieux à forte circulation, les solutions de lavage des mains peuvent parfois manquer, d’où l’idée judicieuse à l’origine du lancement de ce Hackathon, soulignent-ils.

Après le Hackathon de l’eau, organisé en 2019 en vue d’identifier des projets susceptibles de faire de l’utilisation de l’eau dans la région Marrakech-Safi un mode de consommation durable et éco-responsable, la priorité est accordée, cette année, aux solutions sanitaires pour la désinfection et le lavage des mains dans les espaces publics de la cité ocre.

Ce challenge est ouvert à tous les esprits créatifs qui proposeront une solution de lavage/désinfection des mains dans les espaces publics, en ciblant particulièrement les zones à forte affluence et les plus marginalisées.

L’inscription à cette compétition pour la première sélection sur dossier a été ouverte le 10 juin, alors que la clôture des inscriptions des dossiers de présélection est prévue le 21 courant.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement de ce challenge, Taoufik Aboudia, co-fondateur d’EBF, s’est félicité de la contribution et des efforts soutenus des partenaires pour que ce travail spécifique voit le jour, affirmant que ce Hackathon, avec 650.000 DH à la clé, «a quelque chose de très spécifique en ce sens qu’il s’agit de l’un des gestes les plus importants à traiter aujourd’hui».

Il s’agit, a-t-il enchaîné, d’»essayer d’innover et de chercher la solution à mettre en œuvre spécifiquement au niveau des places publiques afin de faire de ces gestes barrières qui nous bloquaient des challenges qu’on peut rapidement débrider ou +hacker+». M. Aboudia a, par ailleurs, fait savoir que l’annonce des résultats de la présélection et des 5 projets finalistes devrait avoir lieu le 26 juin, précisant que les porteurs des projets retenus bénéficieront, du 29 juin au 7 juillet prochain, de sessions de coaching pour booster les concepts, enrichir les propositions et préparer les «pitchs» de présentation.

De son côté, le président régional de la CGEM, Youssef Mouhyi, a noté que dans le cadre des actions entreprises pour la lutte contre la pandémie du Covid-19, la CGEMMS a lancé une charte baptisée «Bla Covid» (sans Covid), une initiative visant à inciter les professionnels à adopter les mesures sanitaires préventives préconisées, dont le lavage des mains.

Pour sa part, le représentant de l’Agence de Coopération internationale allemande (GIZ), Pierre Guillibert, a soutenu l’opportunité de lancer ce challenge afin de pouvoir éviter une «deuxième vague» de la pandémie.

  


Dans la même rubrique :
< >