Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Marrakech : La gestion intégrée dédiée à la propreté


le Mercredi 6 Janvier 2021

La ville a entamé une nouvelle phase de gestion du service de propreté et de collecte des déchets, avec l’adoption d’un système intégré visant à préserver la beauté de la Cité ocre.



Marrakech : La gestion intégrée dédiée à la propreté
Conformément aux attributions dévolues aux collectivités territoriales dans le domaine de la protection de l’environnement, de la garantie des conditions appropriées et favorables à la sécurité des habitants et de la propreté de la ville, le Conseil communal a, ainsi, délégué la gestion du service de propreté à des entreprises privées qui se sont engagées à fournir des prestations de qualité en matière de nettoyage, de collecte des déchets et de couverture des quartiers.

Dans ce sillage, l’instance élue a conclu deux conventions relatives à la gestion déléguée du service de propreté (collecte des déchets ménagers et nettoyage des avenues et des rues) pour une durée de 7 ans, dont la première tranche (arrondissements de Guéliz, la Médina, Sidi Youssef Ben Ali et de la Palmeraie) a été confiée à la société «Arma», alors que la deuxième concernant l’arrondissement de Ménara a été cédée à l’entreprise «Mecomar».

Ce nouveau contrat se démarque des précédentes conventions par l’adoption d’un système intégré basé sur des aspects techniques, environnementaux et financiers, comme le doublement de la valeur du programme d’investissement des deux sociétés (plus de 280 millions de DH), ainsi que de la capacité des bennes à ordures, et le remplacement de celles en plastique par d’autres métalliques ou souterraines.

Ce contrat prévoit aussi l’adoption du contrôle numérique et technologique (système du GPS) pour la collecte et le tri des déchets dans les différents quartiers, ainsi que de divers modes de collecte (porte-à-porte, points de collecte, collecte de nuit), outre l’aménagement de deux centres dédiés à cette opération et leur soumission au contrôle continu.

Dans ce sens, le président du Conseil communal, Mohamed Larbi Belcaid, a expliqué que ces nouveaux contrats de gestion déléguée, entrés en vigueur le 1er janvier, se distinguent par l’investissement colossal alloué à l’acquisition des engins et à la logistique de nettoyage (près de 145 millions de DH).

Ainsi, la première société «Arma», chargée de la gestion du service de propreté dans les arrondissements de Guéliz, la Palmeraie, la Médina et de Sidi Youssef Ben Ali, mobilisera 156 véhicules et engins pour la collecte et le nettoyage, 95 camions et motos, 7.742 bennes à ordure et 3.000 poubelles, et procédera au recrutement de 1.022 employés qui bénéficieront de la formation continue.

Pendant la durée du contrat, «Arma» fournira ses services au niveau de ces quatre arrondissements (601.945 habitants), tout en augmentant le volume des déchets collectés quotidiennement pour atteindre 80 tonnes par jour, outre l’adoption d’applications pour l’évaluation et le suivi de la qualité des services fournis. Pour sa part, la deuxième société délégataire «Mecomar» s’engage à collecter les déchets ménagers et à assurer le nettoyage dans l’arrondissement de Ménara, qui compte 462.958 habitants, sachant que le volume annuel des déchets est estimé à environ 158.775 tonnes.