Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Marrakech : A pied d’œuvre pour préparer le déconfinement


le Mercredi 20 Mai 2020

Si Marrakech est une ville pleine de vie, avec un foisonnement d’activités dans les divers domaines, un retour à la vie d’avant pandémie n’est pas pour demain.



Marrakech : A pied d’œuvre pour préparer le déconfinement
Retrouver dans la première destination touristique du Royaume la «vie d’avant» la crise sanitaire induite par cet ennemi «invisible» nécessitera, bel et bien, du temps et une batterie de mesures proactives, notamment en termes de distanciation sociale, de sécurité sanitaire et de gestion des espaces publics et de la mobilité, durant la période post-Covid.

Un déconfinement qui, selon les opinions et expectatives des spécialistes, des experts, et des différentes parties concernées, devra se faire de manière progressive.

C’est dans ce sillage que les autorités de la ville impériale et l’ensemble des intervenants et acteurs institutionnels ainsi que la société civile sont à pied d’œuvre, depuis quelques semaines déjà, afin d’anticiper tous les scénarii envisageables, l’objectif ultime étant de garantir une meilleure gestion de la période post-confinement.

Partant de sa vocation en tant que fédératrice de toutes les initiatives nécessitant l’implication de tous, la wilaya de la Région Marrakech-Safi a déclenché une dynamique vertueuse en vue de fédérer les énergies et engager une réflexion collective et structurée dans le cadre d’un débat constructif, qui évoque non seulement les spécificités et problématiques de la situation actuelle, mais aussi l’aspect prospectif, avec ses contraintes et défis qui exigent la recherche de solutions créatives et innovantes pour mieux s’adapter à la période post Covid-19.

Un Forum «Marrakech post Covid-19», prévoyant une série de panels et d’ateliers de réflexions et d’échanges, a été donc lancé avec pour finalité la concertation entre l’ensemble des acteurs concernés par les modalités du post-confinement, notamment de l’usage des espaces publics et de la question de mobilité.

Il s’agit d’une démarche participative et inclusive réunissant aussi bien les acteurs institutionnels, les élus que la société civile, avec pour objectif la réflexion et la concertation autour des modalités du déconfinement pour anticiper les scénarios et améliorer l’usage des espaces publics, des transports et de la mobilité, entre autres.

La méthodologie adoptée est très précise de manière à permettre la canalisation de toutes les interventions selon une stratégie unifiée, fondée sur trois axes essentiels, a affirmé le wali de la Région, Karim Kassi-Lahlou, qui s’exprimait lors du premier webinaire ayant ouvert ce cycle de visioconférences et de panels prévus dans le cadre de cet ambitieux Forum.

Le premier axe, a-t-il expliqué, concerne la protection, notamment la prévention et la sécurité sanitaire, alors que le 2ème porte sur la relance des secteurs économiques et sociaux dans la perspective de garantir un nouveau décollage.

Quant au 3ème axe, a-t-il poursuivi, il est inhérent à l’innovation à travers l’élaboration de nouvelles solutions et outils d’intervention.

Conformément à cette approche, a indiqué M. Kassi-Lahlou, 4 ateliers interactifs à distance, ont été organisés en partenariat avec plusieurs intervenants et acteurs, dont le premier a porté sur le lancement d’une étude générale sur Marrakech post Covid-19, par l’université Cadi Ayyad et le Centre régional d’investissement, alors que le 2ème a concerné l’Initiative Challenges, organisée par EBF (Emerging Business Factory) et ses partenaires.

Le 3ème atelier interactif a été lancé, en parallèle, par la CGEM Marrakech-Safi, avec comme axe central l’examen des questions relatives aux secteurs économiques et les perspectives de la garantie de leur continuité et relance durant la période post Covid-19, ainsi que la présentation de nouvelles solutions innovantes, a rappelé M. Kassi-Lahlou, notant que le 4ème atelier a été initié par le Conseil régional du tourisme et ses partenaires et concerne la promotion du secteur touristique.

Et d’enchaîner que le 5ème atelier interactif, dont la coordination des travaux a été confiée à l’Agence urbaine de Marrakech (AUM), porte sur la thématique des espaces publics qui soulève plusieurs défis à tous les niveaux. 

  


Dans la même rubrique :
< >