L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal


   



Actu Maroc

Maroc-Espagne : le gouvernement de Pedro Sanchez veut promouvoir la migration régulière


Rédigé par A.M le Vendredi 6 Mai 2022

Le Groupe migratoire mixte permanent maroco-espagnol s’est réuni ce vendredi à Rabat conformément à la feuille de route établie par la déclaration conjointe signée par les deux pays lors de la visite de Pedro Sanchez au Maroc. Facilitation des visas et coopération migratoire ont été au cœur des discussions. Passage de revue des principales conclusions de cette réunion importante.



Tenue vendredi à Rabat, la réunion du Groupe migratoire mixte permanent maroco-espagnol s'est déroulée, sous la présidence de Khalid Zerouali, Wali directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère de l'intérieur et de Jesus Perea Cortijo, secrétaire d’Etat des Migrations, en présence de Rafael Pérez Ruiz, secrétaire d’Etat à la Sécurité et Angeles Moreno Bau, secrétaire d’Etat aux Affaires extérieures et mondiales. Une réunion très attendue vu l’importance des sujets inscrits à l’ordre du jour. Il s’agit d’une concrétisation de la réconciliation entre le Maroc et l’Espagne qui s’est traduite par une reprise de la coopération bilatérale à tous les niveaux. En témoigne la feuille de route élaborée lors de la visite au Royaume, en avril 2022, de Pedro Sanchez, président du gouvernement espagnol.

Le partenariat migratoire dans sa globalité a été au cœur des discussions, fait savoir un communiqué conjoint rendu public à l'issue de cette rencontre. La question des flux réguliers y a été abordée au moment où les Marocains trouvent des difficultés à obtenir des visas. A cet égard, les autorités marocaines et leurs homologues espagnoles sont convenues « d’encourager les flux légaux maîtrisés, en coordination avec tous les opérateurs et intervenants ». Sur ce point, la Secrétaire d’État espagnol aux Affaires étrangères et mondiales, Angeles Moreno Bau, a donné plus de détails sur les conclusions de la réunion. Dans une déclaration, elle a indiqué que la réunion tenue à Rabat est une façon de mettre en œuvre la déclaration conjointe adoptée à l'occasion de la visite de Pedro Sanchez au Maroc le 7 avril. Le gouvernement espagnol, rappelons-le, s’était engagé à rétablir la circulation des personnes et des marchandises de façon ordonnée.

La question des visas étudiants a été aussi discutée. La Secrétaire d’État espagnol a affirmé également que « l'Espagne souhaite que de plus en plus d'étudiants marocains poursuivent leur formation académique dans les institutions espagnoles ». Pour sa part, le secrétaire d’État chargé des Migrations, Jesus Perea Cortijo, a souligné la nécessité de continuer à soutenir les programmes de migration régulière en tant qu'objectif stratégique pour l'Espagne et pour l'Union européenne. 

Par ailleurs, il va sans dire que dans une telle réunion la question de la migration clandestine ne soit pas évoquée. Il a été décidé de renforcer la coordination entre les deux pays et ce, à travers l’échange d’informations et la rénovation des modalités de travail commun au niveau des Centres de coopération policière, des officiers de liaison et des patrouilles mixtes.

Les deux pays ont également décidé d’agir avec plus de dissuasion et d’agilité face contre les réseaux criminels de trafic de migrants au niveau des routes Atlantique et Méditerranée occidentale.

En effet, les flux de migrants clandestins ont visiblement diminué en mars par rapport au mois de janvier, avec une baisse de 66,9% selon les chiffres du ministère espagnol de l’Intérieur. Le nombre de migrants irréguliers en provenance du Maroc est passé de 4.202 en janvier, à 1.388 en mars dernier.

En ce qui concerne la problématique des mineurs non accompagnés, la partie marocaine a rappelé les Hautes Instructions royales pour le rapatriement de tous les mineurs marocains dûment identifiés, relève le communiqué, ajoutant que les deux parties sont convenues de privilégier une démarche centrée sur l'intérêt supérieur du mineur, notamment à travers la prévention et la protection.
 
 



Dans la même rubrique :
< >