L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Maroc-Brésil : un nouvel accord pour le développement de véhicules électriques


le Mardi 3 Août 2021

Des experts technologiques brésiliens partageront la technologie liée aux chargeurs de batterie EV avec le Maroc. Le Royaume, après ce récent accord de partage de technologie avec le Brésil, franchit un autre pas vers l'établissement d’une industrie nationale de véhicules électriques.



La Chambre de commerce arabo-brésilienne a rapporté que l'Institut brésilien d'ingénierie des systèmes et d'informatique (INESC) a accepté de transférer une importante technologie de VE à la plate-forme de recherche du parc d'énergie verte (GEP) du Maroc. Le GEP est une initiative conjointe de l'Institut de Recherche du Solaire et des Energies Nouvelles, du Ministère de l'Energie et du groupe OCP. Le groupe se concentre principalement sur la recherche et le développement de projets de sources d'énergie alternatives au Maroc.

Selon le reportage élaboré par l’agence de presse Brésil-Aarabe, l'INESC fournira au GEP des informations technologiques relatives aux chargeurs efficaces  de batterie qui prennent en charge les véhicules électriques. Le président de l'INESC, Vladimiro Miranda, a noté que l'INESC avait précédemment collaboré avec le Maroc, aux côtés du Portugal, pour développer une technologie médicale importante pendant la pandémie. Après le succès du dernier projet, l'INESC a été invitée à aider le GEP « fabrication de chargeurs rapides pour véhicules électriques » dans une collaboration directe.

Miranda a souligné que le Maroc est très engagé dans sa recherche sur les énergies renouvelables et que le pays dispose d'un "mix énergétique très avancé", avec des plans "pour atteindre la décarbonation". Une grande partie du plan de décarbonation repose sur l'orientation du pays vers les véhicules électriques, ce qui nécessiterait  le développement d'une infrastructure de recharge de batteries afin de faciliter la transition vers cette nouvelle catégorie de véhicules.

L'accord actuel sera valable neuf mois, une fois la crise du COVID-19 aura pris fin, des scientifiques seront échangés entre les deux pays. Les chercheurs développeront la technologie à l'Université fédérale de Santa Catarina à Florianopolis au Brésil, tandis que le gouvernement marocain financera la recherche. Une fois la phase de recherche terminée, les chercheurs brésiliens développeront un prototype de l'équipement de recharge au Brésil, alors qu'« un « jumeau » sera créé au Maroc. En plus de la technologie de recharge, le Maroc prévoit également de développer et de fabriquer ses propres véhicules électriques.

La dernière initiative s'inscrit dans le cadre d'une relation de coopération plus large entre le Brésil et le Maroc qui a également progressé en termes d'échanges et de commerce bilatéraux. Il convient de rappeler que depuis 2020, les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une remarquable hausse, désormais, le Brésil  est devenu le troisième partenaire commercial du Maroc, juste derrière la France et l’Espagne.








🔴 Top News










 
Other