Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Marchés du ministère de la Santé : l'enquête parlementaire se poursuit


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 23 Mars 2021

Après une série de polémiques sur les marchés conclus par le ministère de la Santé dans le cadre de la gestion de la pandémie, les députés continuent d’examiner cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre récemment.



Marchés du ministère de la Santé : l'enquête parlementaire se poursuit

Les membres de la mission exploratoire parlementaire, chargée d’enquêter sur ce sujet, ont repris leurs travaux, en demandant de nouvelles informations relatives aux contrats en question au d épartement de Khalid Ait Taleb. Jusqu’à présent, les travaux de la mission se déroulent de façon confidentielle, à l’abri des radars médiatiques. Les membres de la mission ont un devoir de réserve, dont quelques-uns nous ont pourtant précisé qu’un rapport sera rendu public au bout de quelques mois, et qui dévoilera la réalité de tous les contrats passés durant la période de la pandémie. 

Contrairement aux rumeurs avançant un manque de coopération des services du ministère de la Santé, des sources bien informées nous ont confié que les responsables auditionnés ont été coopératifs, que ce soit ceux de la Direction des médicaments ou de l’Approvisionnement. Cependant, quelques documents demandés n’ont pas pu être livrés pour des raisons juridiques et procédurales.

En effet, plusieurs contrats sont mis sous la loupe des députés, il s’agit des contrats d’acquisition des masques, des tests, des médicaments anti-covid-19, et d’autres fournitures médicales. Vu l’urgence qui a prévalu les premiers mois de la pandémie, le gouvernement avait autorisé le ministère de la Santé à déroger au code des marchés publics pour accélérer les procédures qui prennent plus de six mois dans les délais réglementaires, et ce, en vertu d’une loi dérogatoire votée au Parlement.

Rappelons que la loi stipule que le rapport d’une mission exploratoire doit être publié dans un délai de 60 jours du début de ses travaux. Celle-ci n’a pas encore rendu le sien et compte prolonger la durée de l’enquête après avoir demandé un délai supplémentaire au Bureau de la Chambre des Représentants, nous confient des sources proches du dossier.