Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Manifestations des marocains bloqués à Istanbul : Le consulat général du Maroc s’explique


Rédigé par Nabil Laaroussi le Vendredi 17 Juillet 2020

Depuis 10 jours, plusieurs marocains bloqués en Turquie se sont installés, dans des tentes, non loin du consulat général du Maroc à Istanbul. Leur demande : un rapatriement sans délai.



Manifestations des marocains bloqués à Istanbul : Le consulat général du Maroc s’explique

Pour répondre à leurs revendications le consulat a publié un communiqué dans lequel ont été expliquées les raisons du blocage de l'opération de rapatriement, apportant des clarifications concernant le désaccord du consulat face à ce sit-in et les solutions qui s’offrent aux manifestants.

Dans ce communiqué le consulat général du Maroc à Istanbul déclare avoir pris en charge plus de 2800 citoyens marocains coincés dans une situation vulnérable, garantissant leurs logements dans des hôtels de la ville et leurs dépenses en nourriture.

Le 16 juin, les autorités marocaines ont organisé 21 voyages humanitaires au profit de citoyens bloqués en Turquie, tandis que certains ont exprimé leur désir de rester sur le sol turc pour des raisons personnelles. Une fois les voyages de rapatriement terminés, il a fallu mettre fin à la prise en charge de l'hébergement et de la nourriture de ceux qui refusaient de rentrer.

La surprise fut qu’un groupe de citoyens continuait à manifester, exigeant qu’ils soient hébergés et rapatriés au Maroc à la charge du consulat, ceux là même qui refusaient de prendre part aux voyages humanitaires.

Le consulat général du Maroc à Istanbul affirme dans son communiqué que le groupe de protestants est composé de :

-Personnes qui ne détiennent pas de documents de preuve, et en conséquence, il est nécessaire de vérifier leur identité en relevant les empreintes digitales, procédure que certains d'entre eux refusent de suivre.

- Citoyens marocains résidant en Turquie qui ne remplissaient pas les conditions pour bénéficier du rapatriement humanitaire.

- Citoyens qui ont refusé de revenir à leur pays d'origine sur des vols humanitaires, mais ont néanmoins demandé à continuer de bénéficier de l'hébergement et du couvert.

Toujours selon le communiqué, le consulat reproche aux manifestants d’entraver la liberté de passage et d’accès à son enceinte empêchant les citoyens résidents de bénéficier des services consulaires.

Pour conclure, le Consulat Général d'Istanbul a exprimé sa volonté de délivrer des autorisations de circulation pour rentrer au Maroc au profit de toutes les personnes dont l'identité est confirmée par les autorités marocaines compétentes à travers la procédure de diagnostic en relevant les empreintes digitales.


  


Dans la même rubrique :
< >