L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Culture

Mahi Binebine: Nous voulons tisser des liens durables entre les écrivains


Rédigé par L'Opinion le Samedi 10 Février 2024

Le deuxième volet du Festival du Livre Africain de Marrakech (FLAM) s'est récemment ouvert ses portes, illuminant la scène culturelle de Marrakech de son éclat littéraire. À cette occasion, Mahi Binebine, figure emblématique et président de ce rendez-vous culturel incontournable, a pris le temps de partager sa vision et son engagement envers la littérature africaine et afro-descendante, dans une entrevue accordée à la MAP.



Dans un récit passionné, Mahi Binebine dévoile les défis relevés lors de la première édition du FLAM, soulignant la complexité de convaincre de grands auteurs de se rendre à Marrakech. Cependant, avec une étoile brillante comme Jean-Marie Gustave Le Clézio lors de l'inauguration, la première édition a tracé la voie pour une édition suivante encore plus audacieuse. Cette année, le festival se concentre, selon son président, sur le pilier essentiel de la littérature, offrant une tribune à des figures éminentes telles que Souleymane Bachir Diagne et Edgar Morin, ainsi qu'à une constellation d'autres auteurs africains et afro-descendants.
 
Pour le peintre et l’écrivain marocain la littérature africaine et afro-descendante est un mélange d'imaginaire commun, héritage du passé et vision pour l'avenir. « Cette littérature est un reflet vibrant des histoires transmises par la tradition orale et enrichies par les plumes des écrivains contemporains, façonnant ainsi un paysage littéraire riche et captivant », entrouvre-t-il.
 
Selon Binebine, le FLAM s'engage activement dans la promotion de la lecture au Maroc, conscient du besoin urgent d'encourager une culture de la lecture plus dynamique. À travers des initiatives telles que le programme Hors des murs, le festival établit un lien direct entre les auteurs et les lecteurs potentiels, ravivant ainsi l'intérêt pour la littérature africaine et afro-descendante dans les écoles et au-delà.
 
La place de la littérature orale et populaire

Mahi Binebine souligne, dans le même sens, l'importance de l'oralité dans la littérature marocaine et africaine, affirmant que les racines de la littérature écrite plongent profondément dans les récits transmis de génération en génération. Le FLAM reconnaît cette richesse culturelle et envisage de lui offrir une place de choix dans les éditions à venir, célébrant ainsi la diversité des formes d'expression littéraire.
 
Construire des ponts entre les écrivains d'expressions différentes

Le festival se positionne comme un carrefour où les voix diverses de la littérature se rencontrent et s'entremêlent. La présence de figures littéraires renommées crée un espace propice à l'échange et à la collaboration internationale, comme en témoigne l'intérêt manifesté par des partenaires potentiels italiens. En favorisant ces rencontres, le FLAM contribue à tisser des liens durables entre les écrivains de tous horizons, ouvrant ainsi la voie à un avenir littéraire plus inclusif et collaboratif.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Février 2024 - 12:23 Art : Rabat accueille Cuba






🔴 Top News