Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Magazine : F.C. Séville et Atalanta Bergame, deux clubs qui donnent des leçons gratuites


Rédigé par Abdelbassat EL HAJOUI le Mardi 27 Octobre 2020

Ils réalisent des performances sportives remarquables depuis des années grâce à la pertinence de leurs projets sportifs



Magazine : F.C. Séville et Atalanta Bergame, deux clubs qui donnent des leçons gratuites
Les deux équipes de F.C. Séville et Atalanta Bergame ont donné et donnent toujours des leçons gratuites aux autres clubs en Europe et ailleurs. Ces deux clubs qui réalisent des performances sportives remarquables depuis des années grâce à la pertinence de leurs projets sportifs et la compétence de ses dirigeants qui ont cru au travail et au capital humain comme gage de réussite et de succès, et que l’argent n’est qu’un moyen certes indispensable pour bâtir un grand club mais pas décisif et unique pour asseoir des bases solides d’une véritable stratégie sportive.

Formation et prospection
Ces deux clubs ont un dénominateur commun, c’est l’intérêt grandissant accordé à la formation et la prospection pour s’approprier de jeunes talents et de les affiner en leurs donnant l’occasion de se mettre en évidence pour les céder par des sommes pharamineuses. Le club sévillan est champion six fois de la Europe League et quadruple champion dans la dernière décennie, un record jamais atteint par les autres clubs d’Europe même les géants en terme des finances et des stars, aussi le club espagnol est toujours présent dans les phases finales de la Champion’s League, ce qui prouve la solidité du projet sportif de ce club qui arrive à rivaliser avec les grands d’Espagne à savoir le Barça, le Réal et l’Atlético de Madrid malgré le départ chaque année des joueurs de haut niveau comme Ben Yedder, Ever Banega, Kanouté, Saviola, Ramos, Fabiano, Alves,…

Ces joueurs partent pour des montants assez astronomiques pour le compte des grands clubs en Espagne et en Europe comme le Barça, le Réal, Manchester United, Inter de Milan, Man City… En contrepartie, ce club andalous est un exemple à suivre dans la prospection et le recrutement de jeunes pépites africains et sud-américains comme les Marocains Mounir Haddadi, Yassine Bouno, Youssef EnNseyri et Ossama El Idrissi et aussi les Argentins Ocampos et Vasquez qui détient un passeport italien et qui est passé par le Calcio par l’équipe sicilienne de Palerme... Ces joueurs arrivent à s’acclimater rapidement avec les conditions et la culture du club andalous.

La même stratégie que FC Séville
Pour l’Atalanta de Bergame, les dirigeants de ce club adoptent à peu près la même stratégie adoptée par le club espagnol de Séville, en ramenant des joueurs moyens et méconnus et qui arrivent à s’illustrer et s’intégrer rapidement avec le schéma tactique du grand entraineur Gasperini à l’instar de Luis Murriel, Duvan Zappata, Papu Gomez, Mario Pasalic et deux latéraux Robin Gosens et Hans Hateboer. La preuve, l’équipe est devenue au bout de trois ou quatre ans, un numéro très difficile dans le Calcio italien en occupant une place européenne et en disputant le quart de finale de la Champion’s League de la dernière édition. En jouant un football offensif et très plaisant, ce club lombard est devenu la bête noire des grands clubs italiens comme la Juventus, Roma, Lazio, Inter et Milan.

Aussi le club est considéré comme une pépinière des jeunes joueurs qui font maintenant les beaux jours des grandes équipes comme : Galiardini et Plitano à l’Inter et Naples, Cristante et Pellegrini pour la Roma et Kessie et Caldara pour le Milan et la Juve, etc.

Abdelbassat EL HAJOUI, Docteur en management du sport, Professeur et chercheur en marketing du sport

  


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Décembre 2020 - 20:00 Omnisports : Courrier du Nord-Est