L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Macron au Maroc : Fin de non-recevoir


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Dimanche 17 Septembre 2023



Macron au Maroc : Fin de non-recevoir
 
Après le «Ni bonnes, ni amicales» qui lui avait été asséné en mars par une source gouvernementale marocaine anonyme sur les colonnes du magazine «Jeune Afrique», quelques jours après sa déclaration sur la qualité de ses relations avec le Roi du Maroc qu’il avait qualifiées d’amicales lors d’une conférence de presse organisée en marge de son discours sur les rapports entre la France et l’Afrique, le 27 février 2023, revoilà le président français Emmanuel Macron recadré par une deuxième déclaration gouvernementale marocaine de la même veine. À la différence près que cette fois-ci, le canal de sa diffusion est autrement plus officiel puisqu’il s’agit ni plus ni moins que de l’agence de presse nationale, Maghreb Arab Press (MAP).
 
«La visite du président Macron au Maroc, ni à l'ordre du jour, ni programmée», titrait ainsi la MAP sa dépêche aux allures de «fin de non-recevoir», publiée samedi 16 septembre, au lendemain même de l’interview organisée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, avec la chaîne d’informations française LCI, sans doute pour éteindre le feu d’une tension devenue plus que jamais palpable à la faveur des multiples maladresses commises par une partie de la classe politique française, le président Macron en tête, et les attaques déplacées des médias hexagonaux contre le Royaume pour le seul motif qu’il n’avait guère jugé opportun de solliciter l’aide de la France dans la gestion des effets du séisme d’Al-Haouz.
 
Dans son entretien à LCI, l’actuelle locataire du Quai d’Orsay affirmait que «le président Macron était invité par le Roi Mohammed VI à effectuer une visite d'État». Une sortie médiatique orchestrée mais précipitamment organisée, la fleur au fusil, sans avoir pris l’élémentaire précaution de consulter son homologue marocain, Nasser Bourita, comme si l’Agenda des visites officielles au Royaume était établi à Paris et non pas à Rabat. Une sortie qui verse dans le même sens que les précédentes «bévues diplomatiques» commises sous l’ère de Macron et qui ne pouvait être autrement sanctionnée que par le genre de camouflet infligé par la dépêche de la MAP.
 
Après l’intrusion de Macron dans les vestiaires de l’équipe nationale marocaine suite à sa défaite face aux «Bleus» en demi-finale de la Coupe du Monde, après les nombreuses attaques montées contre le Maroc par son groupe «Renew Europe» au sein du Parlement européen, après son discours très maladroit où il a sciemment contourné le représentant suprême de la Nation, en l’occurrence Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour s’adresser directement au peuple marocain, la sortie hasardeuse de Catherine Colonna ne pouvait passer sans réaction. Espérons que cette énième maladresse sera la dernière et que Macron comprendra enfin que face à un Royaume millénaire, la légèreté n’est pas admise.
 
Majd EL ATOUABI
 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News