Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ligue des nations : L’Espagne arrache le nul face à la Suisse


le Dimanche 15 Novembre 2020

Après un match fou marqué par deux penaltys ratés par le capitaine de la Roja, Sergio Ramos



Ligue des nations : L’Espagne arrache le nul face à la Suisse
L’Espagne a arraché le match nul face à la Suisse samedi (1-1) à Bâle lors de la 5e journée de Ligue des nations, après un match fou marqué par deux penaltys ratés par Sergio Ramos.

La Roja abandonne la première place
Les Espagnols, qui enchaînent un troisième match sans victoire, abandonnent la première place du groupe D à l’Allemagne, qu’ils devront battre mardi pour arracher leur ticket pour la phase finale en octobre 2021.

En égalisant à la 89e minute sur une contre-attaque de Gerard Moreno, répondant au but superbe de Remo Freuler en première mi-temps, ils échappent à la deuxième défaite de leur histoire face à la Suisse, après celle concédée en phase de groupes du Mondial-2010.

Mais la sélection de Luis Enrique, en pleine reconstruction avec une armada de jeunes joueurs, a longtemps étalé les limites dévoilées ces dernières années: possession stérile, obstination dans l’axe et manque de verticalité. Le capitaine de la Roja, Sergio Ramos, a manqué deux penaltys en deuxième période pour sa 177e sélection, qui fait de lui le joueur européen le plus capé de l’histoire devant le gardien italien Gianluigi Buffon.

Les Suisses ont souffert
Malgré un match plein de fougue mais fini à dix, les Suisses n’ont toujours pas gagné cette année, mais conservent une chance de rester dans l’élite s’ils battent mardi l’Ukraine, défaite samedi par l’Allemagne (3-1).

«On est contents, mais on est aussi déçus de n’avoir pas pu prendre ces trois points», soulignait après la rencontre l’attaquant Breel Embolo, déplorant le «manque d’agressivité» des siens «pour tuer le match».

Les Espagnols avaient accaparé le ballon d’emblée, sans déstabiliser la défense helvète: Ferran Torres tirait au-dessus (10e), puis Fabian Ruiz tentait sa chance de loin (17e) et Oyarzabal manquait de surprendre Sommer sur une frappe flottante de la gauche, captée en deux temps (22e).