Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ligue des champions : Un titre mérité pour Chelsea


Rédigé par Rachid MADANI le Dimanche 30 Mai 2021



 
                                                  Thomas Tuchel

Le tout premier but de Kai Havertz en Ligue des champions a permis à Chelsea de remporter le deuxième titre de cette compétition avec une frappe en première période qui a battu Manchester City (1-0) à Porto.  Pour City, l'attente se poursuit pendant au moins une autre saison. Ses footballeurs peuvent gagner tout le reste, mais pas le seul prix que leurs propriétaires d'Abou Dhabi veulent par-dessus tout.
La magie qui a fonctionné deux fois pour le manager Pep Guardiola avec Barcelone il y a dix ans a continué de lui faire défaut, comme elle l'a fait en trois années européennes vierges avec le Bayern Munich et maintenant cinq avec City.
Porto, dernier lieu de remplacement pour Istanbul, a connu une troisième finale entièrement anglaise après la défaite de Chelsea en 2008 contre Manchester United et la victoire de Liverpool en 2019 contre Tottenham. Thomas Tuchel est le troisième entraîneur allemand successif à remporter la finale après Jurgen Klopp avec Liverpool en 2019 et Hansi Flick - aux frais de Tuchel - avec le Bayern Munich il y a un an.                                                                      
 
                                    Dernier rire                                                                                                                                                                    
Tuchel a eu le dernier mot sur le Paris Saint-Germain qui l'a limogé à la mi-saison et l'a laissé disponible pour remplacer Frank Lampard à Chelsea. Ayant perdu la finale européenne avec le PSG il y a un an, il était ravi de devenir vainqueur pour la deuxième fois. Il a dit : « Je ne sais pas quoi ressentir. J'étais tellement reconnaissant d'arriver une deuxième fois en finale. Les joueurs étaient déterminés à gagner. Nous avons encouragé tout le monde à se lever et à sortir, à être plus courageux et à créer des contre-attaques dangereuses ».                                                                                                          
 
                                Pep pense trop ?
                                                                      
Chelsea méritait un succès qui suscitera un débat sur la question de savoir si Guardiola était à nouveau coupable d'avoir trop réfléchi à sa stratégie européenne. Il a secoué ses vainqueurs de Premier League en rappelant Raheem Sterling en attaque et en jouant sans ancre au milieu de terrain. Cela a retenu Ilkay Gundogan qui avait été une force d'attaque si puissante en Premier League. Sterling s'est presque faufilé derrière la défense de Chelsea lors des premiers échanges, mais Chelsea était plus dangereux. Timo Werner a gaspillé deux demi-occasions et quand City a de nouveau menacé, un tacle superbement chronométré d'Antonio Rudiger a déjoué Phil Foden.       
                                                   
                 Havertz score
 
 Chelsea a rencontré un revers à la 38ème minute en perdant Thiago Silva, blessé, mais il l'a surmonté avec style pour prendre les devants grâce à Havertz qui a dûment remboursé le record du club de 70 millions de livres sterling payé au Bayer Leverkusen l'année dernière. C'était une avance qu'il ne semblait jamais en danger d'abandonner même si, en seconde période, il a eu beaucoup moins de balle.                                                                                                                                                    
                                                                
       Urgence accrue                                                                                                                                                                                                                       
 
City a progressé avec une urgence accrue, en particulier une fois que la blessure avait éliminé Kevin de Bruyne. Cela le rendait vulnérable aux contre-attaques de Chelsea. Le remplaçant Christian Pulisic aurait peut-être marqué d'un but une tranche d'Histoire, en tant que premier Américain à disputer une finale de la Ligue des champions, mais son tir à la pause a dérivé largement. En bref, l'empressement de Gabriel Jesus a apporté une nouvelle étincelle à l'attaque de Guardiola, mais même Sergio Aguero, arrivé tardivement, n'a pas pu faire fonctionner sa vieille magie de la surface de but dans ses dernières minutes en tant que joueur de City.
                                                                                                   
              Aucun regret                                                                                                                                                           
 
Guardiola n'avait aucun regret sur la sélection de son équipe. Il a déclaré : « J'ai fait ce que je pensais être la meilleure décision. Nous avons eu des chances. Nous avons été brillants en seconde période, nous avons été courageux et nous n'avons pas pu convertir les chances [parce] qu'elles étaient si fortes. Les joueurs étaient exceptionnels. C'était la première fois que nous étions à ce stade. J'espère que nous serons de nouveau ici à l'avenir ».