Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ligue des champions / Petro-WAC (0-1) : Le Wydad vainqueur opportuniste !


Rédigé par A. KITABRI le Mardi 23 Février 2021



Ligue des champions / Petro-WAC (0-1) : Le Wydad vainqueur opportuniste !
Le bilan 
 
Le Wydad qui évoluait sur le terrain Petro Atletico en Angola s’est imposé par 1 à 0 pour le compte de la 2e journée de la phase des poules de la Ligue des Champions. El Kaâbi qui a raté son deuxième pénalty de la saison à la 36e minute s’est racheté en inscrivant le but de la victoire à la 70e minute. Le Wydad empoche les 3 points.
 
Le flop !

Le flop peut être incarné par El Kaâbi, tireur maladroit du pénalty. C’est son deuxième raté de la saison. Le premier était face à l’OCS. Ce jour là, le Wydad avait enregistré son unique défaite jusqu’à ce jour. El Kaâbi devra faire des exercices de tir pour se perfectionner. Un autre flop : le latéral droit, El Amloud, hors service, qui a offert des cadeaux et une autoroute aux attaquants angolais. Heureusement, ils étaient imprécis et maladroits à l’approche de la cage. On peut leur ajouter El Karti en perte flagrante de niveau.
 
Le top !
 
La satisfaction est l’étoile montante du Wydad : Mouayed Ellafi. Omniprésent, efficace, récupérateur, excellent relayeur et passeur, il a distillé, entre autres, une bonne balle à l’origine du but d’El Kaâbi. Il lui en avait offert une autre en première mi-temps qu’il n’avait pas exploitée. Il a malmené les défenseurs qui l’ont souvent brutalisé et bousculé. Ellafi était le meilleur joueur sur le terrain.
 
La sortie de Tagnaouti 
 
Sa sortie a fait craindre le pire. Il avait réalisé deux interventions efficaces. La deuxième lui a été fatale. Sonné, il a été remplacé par le 3e gardien, Henin, le deuxième n’étant pas du voyage. Les minutes, ayant suivi sa rentrée en jeu, ont été cauchemardesques au Wydad non pas à cause du Henin mais du désarroi et de la fébrilité de la défense et du milieu. Ce flottement, heureusement, n’a pas eu de conséquences sur le score.
 
 
 
Le Petro plus fort en première mi-temps !
 
Le Petro a pris l’avantage à tous les niveaux sauf celui de la finition et du score. Ses joueurs ont malmené la défense wydadie, surtout latérale. Ils ont dominé les médians casablancais physiquement et techniquement. Déboussolés et dépassés, les Wydadis rataient les relances et multipliaient les déchets.  
 
Le penalty gâché par l’ex-buteur, El Kaâbi !
 
Sur une des rares réussites du Wydad en première période, El Karti s’est infiltré du côté droit et a centré. La balle est déviée par le bras d’un défenseur. L’arbitre a accordé un penalty que l’ex-buteur, El Kaâbi, a mal tiré confirmant que toutes ses opportunités ratées en Botola et lors du CHAN n’étaient pas et ne sont pas dues à la poisse ou la malchance !
 
 
Une deuxième mi-temps plus équilibrée 
 
Après la pause, le match s’est équilibré. La pression angolaise s’est relâchée. Les Wydadis réagissaient mieux. L’effort physique dépensé en première partie et la chaleur ont fait leur effet : les joueurs ont baissé le rythme. Les Angolais durcissaient leur jeu. Les Wydadis procédaient par des contres. Mais toujours pas d’opportunités nettes.
 
El Kaâbi retrouve El Kaâbi !
 
A la 70e minute, un ballon est parti du milieu vers El Kaâbi qui l’a remis à Ellafi. Sans temporiser, Ellafi a relancé l’avant-centre wydadi, qui s’est présenté face au gardien, l’a driblé et a placé le ballon au milieu des poteaux inscrivant le but de la victoire.
 
La frayeur mais au bout la victoire !
 
 Trois minutes après l’ouverture du score, un pénalty a remis les Wydadis sur terre, mais le tireur angolais, Job, a manqué le cadre privant son équipe de l’égalisation.
 Les 15 dernières minutes ont été longues à passer.  Malgré quelques frayeurs, les coéquipiers d’Ellafi ont réussi à terminer le match vainqueurs s’adjugeant les premiers trois points de la phase des groupes.