Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ligue des Champions et Coupe de la CAF : Les choses sérieuses commencent pour le WAC, le RCA et la RSB


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Vendredi 15 Avril 2022



Les clubs marocains à différents degrés vont subir des examens de passages très ardus. Pourquoi a-t-on dit « à différents degrés » ? Juste à titre de comparaison, les différents adversaires du Wydad, du Raja et de la Renaissance Sportive de Berkane, le facteur danger dans ces rencontres varie.

En effet, sur le plan de l’adversité, Al Ahly d’Egypte n’est pas n’importe quel challenger. Le Raja devra souquer ferme au Caire s’il veut garder ses chances intactes pour le match « retour » et la suite de la compétition. En effet, le club bidaoui est appelé à affronter le club le plus titré d’Afrique voire le club du siècle en Afrique.

Grand habitué des joutes africaines et même des places d’honneur, le premier club égyptien et prétendant sérieux au sacre final, occupe la seconde place au Championnat d’Egypte derrière son rival de toujours le Zamalek à une longueur. Mais les Ahlaouis disposent, tout de même, de deux rencontres en retard.

En d’autres termes, le leadership d’Al Ahly n’est pas remis en cause. Sa dernière sortie en Championnat égyptien n’a pas été couronnée de succès, puisqu’il fut défait. Dans cet ordre d’idées, les seniors d’Al Ahly, El Winch et consorts, ont tenu de leur propre chef une réunion pour débarrasser les esprits de cette défaite afin de garder le moral haut pour ce match contre le club marocain.

Pour ce dernier, les soubresauts qu’il a subis ces derniers temps ont perturbé sa marche; même étant second derrière le Wydad, l’intraitable voisin. Tous les supporters du Raja savent que leur club favori ne part pas en Egypte pour aller visiter les Pyramides. Alors qu’il ne se trouve pas dans ses meilleures prédispositions, le club casaoui reste, tout de même, très dangereux. Il est en mesure de renverser les pronostics les plus fous. Il l’a déjà prouvé contre ce même Ahly qu’il a battu pratiquement jusqu’ à la 90ème minute avant que le club cairote ne renverse la vapeur pour égaliser.

Pour sa part, le WAC part à Alger pour affronter le CRB, comme l’appellent ses supporters (Club Riadhi Belouizdad). Très populaire, ce dernier entretient des rivalités avec les autres clubs algérois tel le NA Hussein Dey ou l’USM, notamment. Il évolue au Stade Ennasr auparavant appelé stade Municipal du temps de la Colonisation. Ce ne sera une partie de thé pour les Marocains ; mais gageons que Walid Regragui et ses troupes resteront à la hauteur des espoirs placés en eux.

Les Rouges sont en mesure de rapporter un résultat probant d’Alger. Ce n’est guère diminuer des changes des Algérois ; mais l’historique des Rouges ces dernières huit ans en Ligue des Champions est impressionnant. En ce qui concerne la Renaissance Sportive de Berkane, les Berkanais affrontent pour le compte de la Coupe de la CAF, l’équipe égyptienne Al Masry. Un club qui repose à la 6e place en compagnie du Future. Ses performances ne sont pas pour inquiéter les Berkanais.

Mais de tous les adversaires, les Egyptiens et les Tunisiens restent les plus dangereux. Pas à cause de leur foot, mais surtout leur manière très assidue pour préparer leurs rencontres. Le moral de leurs adversaires reste la cible privilégiée de leurs entourloupes et de leur cinéma improvisés. Mais la Renaissance Sportive de Berkane est une formation devenu blasée à la construction sans défaut de cuirasse.

  


Dans la même rubrique :
< >