Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Liga : Le Real au pouvoir, le Barça sous l’éteignoir


le Lundi 5 Octobre 2020

Le champion d’Espagne en titre retrouve son trône en surclassant Betis, Sociedad et aussi son rival éterne



Liga : Le Real au pouvoir, le Barça sous l’éteignoir
Le Real Madrid retrouve son trône: pour la première fois cette saison, le champion d’Espagne en titre a récupéré le fauteuil de leader de Liga en maîtrisant Levante (2-0) dimanche, reléguant à trois longueurs le FC Barcelone, dont l’élan a été stoppé par Séville (1-1).

Le Real prend les commandes
Lors de cette 5e journée du Championnat d’Espagne, le Real s’en est remis à une frappe enroulée de Vinicius (16e), à une contre-attaque conclue par Karim Benzema, son premier but cette saison (90e+5), et aux parades décisives du gardien Thibaut Courtois lorsque Levante poussait.

Ce succès permet à l’équipe de Zidane (1ère, 10 pts, un match en retard) de prendre les commandes du classement et de dépasser le Betis (2e, 9 pts) ou encore la Real Sociedad (3e, 8 pts), qui avaient pris les devants ces dernières semaines en profitant du calendrier aménagé offert aux Madrilènes après un été chargé. En soirée, le choc du week-end en Espagne opposait deux autres équipes ayant repris leur saison tardivement: le FC Barcelone (5e, 7 pts, deux matches en moins) et le Séville FC (6e, 7 pts, deux matches en moins) se sont neutralisés sur des buts de Luuk De Jong (8e) et Philippe Coutinho (9e), laissant le Real prendre l’ascendant au classement. Bref, avec les Madrilènes revenus à la première place, c’est comme un retour à la normale dans un début de saison de Liga qui avait laissé la part belle aux ambitieux.

Le Barça a souffert devant le FC Séville
Au Camp Nou, le Barça a lui aussi souffert mais il n’a pas trouvé les ressources pour s’imposer, montrant par moments le visage triste et inquiétant de la saison dernière.

C’était le premier grand test de l’ère Ronald Koeman sur le banc et le bilan est mitigé: Séville a fait souffrir le Barça, jusqu’à ouvrir le score grâce à l’attaquant néerlandais Luuk De Jong en pivot sur un ballon traînant (8e). Barcelone a eu la chance d’égaliser sur l’action suivante, grâce à une bourde de Jesus Navas qui a remisé une longue ouverture de Lionel Messi dans la course de Coutinho, buteur sans opposition (9e).

Mais ensuite, le jeu barcelonais s’est un peu délité, loin des promesses entrevues lors des deux premières sorties avec Koeman sur le banc. Et Ronald Araujo a été tout proche de marquer contre son camp, trouvant la barre de la cage blaugrana (64e). C’était un match pour Messi mais le capitaine barcelonais, mis à part deux tentatives (44e, 81e), a été trop neutre.