Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Liga : Départ sûr de Bartomeu, président de Barcelone


Rédigé par Rachid MADANI le Mardi 4 Août 2020

L’homme fort du football catalan a décidé de claquer la porte. Qui sera son successeur ?



Liga : Départ sûr de Bartomeu, président de Barcelone
Dans la situation actuelle du FC Barcelone, un club en déclin, Bartomeu, l’homme fort du football catalan, a décidé de claquer la porte, pour convenances personnelles. Quoi qu’il arrive dans les mois à venir, il cessera d’être président du Barça en juin 2021. Cela aura été sept ans d’un mandat avec le clair-obscure logique de toute direction. Avec de grands succès sportifs comme le triplé de la saison 2014-2015 (il se vante d’avoir remporté 13 titres de football, un de plus que Laporta), mais aussi avec de grandes controverses institutionnelles et, surtout, avec un échec retentissant en termes de transferts.

Dernière partie du mandat

Il doit maintenant faire face à la dernière partie de son mandat alourdi par la pandémie de coronavirus et avec une équipe en net déclin. La terrible crise économique dérivée du Covid-19 marquera sa dernière saison à la tête du club. Il a fait tout son possible (et l’impossible) pour minimiser les pertes, mais le trou peut dépasser 200 millions d’euros. Quelque chose d’aussi terrifiant qu’imprévisible: personne ne pouvait imaginer, il y a à peine cinq mois, que le monde souffrirait d’un tel drame qui changerait toutes nos vies si radicalement.

Politique des jeunes

Le Barça a été l’un des clubs les plus touchés et cela affectera de manière irréversible la capacité du club à remodeler l’équipe. Bartomeu lui-même l’explique dans l’interview du journal sportif « Sport »: « La situation n’invite pas de gros investissements ». C’est pourquoi les négociations avec l’Inter pour Lautaro Martínez ont été arrêtées et pour cette raison également, le président considère le transfert de Neymar comme «irréalisable». Il faut, donc, miser sur la pépinière du club. Et pour les jeunes. Il n’y a pas de mal qui ne vienne pas pour de bon, comme le dit l’adage... Il est temps pour Riqui Puig, Ansu Fati, Araujo... et aussi pour Pedri et Trincao. Il faut certes un coach (Bartomeu insiste pour que Quique Setién continue) qui croit vraiment en ces futurs footballeurs qui doivent déjà être dans le présent.

Laporta successeur ?

Bartomeu n’aura pas la tâche facile ces 11 derniers mois au pouvoir. Bien qu’il espère dire au revoir avec son grand rêve: la Champion’s League, il aura, curieusement, deux occasions de l’obtenir. Une deuxième Coupe d’Europe serait son meilleur héritage. Qui lui succèdera ? C’est la question qui ne cesse de se poser dans les artères de Las Ramblas et à laquelle il est difficile de répondre. Laporta, ancien président de l’ère Cruyff, en est un sérieux candidat, mais ses nombreuses occupations professionnelles et politiques peuvent bien l’empêcher. Pour le moment, il est encore indécis devant l’insistance des adhérents et surtout de ses amis et footballeurs de l’équipe.

Rachid MADANI