Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Liban : Mikati optimiste quant à l’imminence du gouvernement


le Mercredi 18 Août 2021

Le Premier ministre libanais désigné Najib Mikati a exprimé son optimisme quant au fait que l’annonce du gouvernement serait résolue dans les prochains jours.



Dans un communiqué de presse à l’issue de sa rencontre avec le président Michel Aoun, Mikati a indiqué que des travaux étaient en cours pour lever tous les obstacles, ajoutant que «former un gouvernement qui tienne compte de tous les équilibres prend un certain temps».

Il a souligné que la rencontre qu’il a eue avec le président Aoun était positive, ajoutant que «tout le monde a l’intention de former un gouvernement car ne pas former de gouvernement est un péché contre la nation».

Mikati a nié qu’il y ait eu un quelconque différend politique sur le portefeuille du ministère de l’Intérieur, ajoutant que «la formation du gouvernement est une équation mathématique difficile, et nous formons un gouvernement pour tout le Liban, et nous voulons des ministres méritants».

Un pays dans le noir et au bord de l’effondrement

Les tractations gouvernementales se poursuivent alors que le Liban continue de plonger dans l’obscurité lugubre des suites des coupures d’électricité quasi permanentes, dues à la crise du carburant.

Oscar Yammine, président du conseil d’administration des sociétés Coral et Liqui Gas, a déclaré qu’« il y a deux navires diesel près du rivage, le premier nous appartenant et le second à la société uniterminal, contenant 80 millions de litres de diesel, et un navire nous appartenant transportant 40 millions de litres d’essence».

Toutefois ces quantités de carburant ne peuvent être déchargées avant qu’il n’y ait eu accord sur la tarification et la nouvelle plate-forme que les dirigeants du pays sont censés définir en accord avec le ministère de l’Énergie.

Le journal Al-Binaa a révélé des informations selon lesquelles le directeur du renseignement américain William Burns avait élaboré un plan d’urgence lors de sa visite à Beyrouth, visant à empêcher le Hezbollah d’apporter du carburant d’Iran.

Le journal ajoute que dans le cadre de ce plan, l’ambassadrice américaine au Liban, Dorothy Shea, a été chargée de faire pression sur le gouverneur de la banque pour qu’il renonce à lever la subvention sur le prix des carburants. L’effondrement, sans gouvernement depuis août dernier, a atteint un point critique la semaine dernière avec une pénurie de carburant importé, obligeant les hôpitaux, boulangeries et autres services essentiels à réduire ou fermer leurs portes.

L’ambassadrice américaine Dorothy Shea a déclaré après sa rencontre avec le président libanais que les services de base «sont au bord de l’effondrement». «Chaque jour qui passe sans un gouvernement habilité, engagé et capable de mettre en oeuvre les réformes nécessaires de toute urgence... une situation déjà désastreuse glisse vers une catastrophe humanitaire», a-t-elle déclaré.

  


Dans la même rubrique :
< >