L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Liban : La paralysie dans le noir


Rédigé par La rédaction le Lundi 10 Janvier 2022



Liban : La paralysie dans le noir
Une nouvelle coupure d’électricité plonge dans le noir le Liban et paralyse plusieurs secteurs vitaux. La compagnie publique Electricité du Liban (EDL) a annoncé samedi que ses centrales étaient à l’arrêt, accusant des manifestants d’être responsables de ce nouveau blackout en ayant saboté le réseau électrique. L’électricité publique est déjà coupée au moins 20 heures par jour dans le pays, en raison d’une pénurie de carburant liée à l’effondrement économique du pays.

Samedi, des manifestants excédés par les coupures se sont rués vers une centrale de distribution d’EDL dans la région d’Aramoun, au nord de Beyrouth, a indiqué la compagnie publique dans un communiqué. «Des manifestants ont déconnecté un transformateur de puissance de 150-220 kilovolts et coupé la ligne à haute tension reliant la centrale électrique de Zahrani à la centrale de distribution d’Aramoun», a-t-elle précisé. «Cela a perturbé le réseau électrique (...) causant un blackout complet à travers le territoire libanais à 17H27 (15H27 GMT)», écrit encore EDL.

Cette nouvelle coupure va encore accentuer la pression sur les générateurs privés qui ont déjà du mal à pallier l’absence quasi-totale de courant étatique dans le pays en crise. Les coupures paralysent depuis des mois la vie de la population et plusieurs secteurs vitaux, tandis que les gérants de générateurs privés, qui prennent généralement le relais, rationnent aussi commerces, hôpitaux et foyers, à mesure que le carburant se raréfie.