L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Liban : Démantèlement de plus de 15 réseaux d'espionnage israéliens


Rédigé par La rédaction le Lundi 31 Janvier 2022

Il s'agit de l'une des plus importantes opérations des forces de sécurité libanaises réalisées depuis 2009. Plus de 15 réseaux d'espionnage israéliens distincts, opérant au Liban jusqu'en Syrie ont été démantelés.



Liban : Démantèlement de plus de 15 réseaux d'espionnage israéliens
Les forces de sécurité libanaises ont démantelé plus de 15 réseaux d'espionnage israéliens distincts ces dernières semaines, opérant dans tout le Liban jusqu'en Syrie, a rapporté lundi le journal libanais affilié au groupe chiite Hezbollah al-Akhbar.

Selon cette source, il s'agit de l'une des plus importantes opérations des forces de sécurité réalisées depuis 2009, plus de 35 personnes ont été interrogées jusqu'à présent, Libanais, Syriens et Palestiniens.
Une vingtaine d'entre eux ont été arrêtés par les forces de sécurité libanaises, un individu est détenu par le Hezbollah, un autre a été appréhendé en Syrie.

"Une taupe" aurait été repérée au sein des renseignements, occupant un rôle sensible, un des membres du Hezbollah de la région sud aurait également été enrôlé et arrêté, d'après le journal.

Le journal Al-Akhbar a rapporté que la branche de l'information des forces de sécurité intérieure, il y a quatre semaines, a mené l'opération de sécurité, après coordination avec le parquet et la direction des forces de sécurité intérieure, soulignant que l'opération a été menée dans la plus grande discrétion.

Espionner Hamas dans les camps de réfugiés

La branche de l'information des forces de sécurité intérieure a lancé la plus grande opération de sécurité contre l'espionnage israélien et, en quatre semaines, a pu saisir des dossiers liés à des dizaines de personnes suspectées d’espionnage pour le compte d’Israël, avec ou sans connaissance préalable.

Le réseau ne se limitait pas à collecter des données sur la résistance et ses centres, mais plutôt un processus d'enquête complet qui inclut également les forces de résistance palestiniennes présentes au Liban, en particulier le Hamas, selon le journal.

La Direction de l'information a découvert qu'il y avait une infiltration israélienne à l'intérieur de la direction elle-même et dans un endroit très proche de sa direction.

Il a été constaté qu'il y avait une brèche au Hezbollah, représentée par le recrutement d'un élément du parti, qui a participé à des missions en Syrie et qui a reconnu après interrogatoire qu'il avait été recruté par une organisation qui prétendait travailler pour les Nations Unies et réaliser des statistiques, des études et des sondages d'opinion.

L’enquête a révélé qu'il y a un travail concentré sur les groupes du Hamas dans les camps au Liban.

Enfin et selon les investigations, au moins 12 des détenus savaient qu'ils travaillaient pour l'occupation israélienne et que les autres pensaient qu'ils travaillaient pour des institutions internationales ou des organisations non gouvernementales.