L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Liban-CCG : Ni nouvelles sections, ni aide


Rédigé par La rédaction le Mardi 1 Février 2022



Le ministre koweïtien des AE, Cheikh Ahmad Nasser al-Mohammad al-Sabah et son homologue libanais Abdallah Bouhabib, à Beyrouth, le 22 janvier 2022.
Le ministre koweïtien des AE, Cheikh Ahmad Nasser al-Mohammad al-Sabah et son homologue libanais Abdallah Bouhabib, à Beyrouth, le 22 janvier 2022.
Le Conseil de coopération du Golfe étudierait actuellement la réponse libanaise à l’initiative koweïtienne visant à normaliser les relations entre le Pays des Cèdres et eux, note le quotidien An Nahar. Ils auraient cependant refusé de former une commission mixte avec ces pays pour discuter des dossiers liés au Hezbollah alors que l’interview de Sayyed Hassan Nasrallah qui devait initialement être diffusée ce soir a été reportée.

Selon les informations du quotidien An Nahar, “les États du Golfe ne prendront pas de nouvelles mesures punitives contre le Liban, bien que la plupart d’entre eux rejettent la formule de la réponse libanaise et la considèrent incomplète et déficiente. Cependant, si la position du Golfe est négative après étude de la réponse libanaise, elle aura des répercussions sur le refus des États du Conseil de coopération du Golfe d’aider le Liban, considérant qu’il restera dépendant du “Hezbollah” et des calculs de l’Iran dans la région”.

Pour rappel, le ministre des Affaires Etrangères Abdallah Bou Habib s’est déplacé personnellement samedi dernier au Koweït afin de répondre à l’initiative koweitienne visant à rétablir les relations diplomatiques et commerciales avec les pays membres du CCG.

Si le Liban a accepté l’essentiel des conditions posées, il a également indiqué qu’il refuse le désarmement du Hezbollah, exigé par l’Arabie Saoudite et ses alliés.