Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les métiers de bouche appellent au secours


Rédigé par Kenza Aziouzi le Vendredi 1 Mai 2020

Affectés par la pandémie du nouveau coronavirus, les professionnels des métiers de bouche de sentent menacés.



Pour faire face aux problèmes économiques engendrés par le COVID-19, la Confédération Marocaine des Métiers de Bouche a tenu une réunion le 25 avril, avec l’ensemble des fédérations, dont celles des traiteurs, de la boulangerie et pâtisserie du Maroc, ainsi que les associations de cafés et restaurants.
 
Lors de cette réunion, il a été constaté que la baisse d’activité est évaluée à près de 90% du chiffre d’affaires, ce qui pousserait à l’arrêt total de toute activité. Une menace qui pourrait aboutir à une fermeture définitive des structures les plus fragiles.  
 
De ce fait, le comité exécutif de la Confédération Marocaine des Métiers de Bouche (CMMB) propose quelques recommandations pour contribuer à la survie des entreprises et au maintien de leurs activités. 

En tête de ces recommandations, les professionnels demandent l’exonération fiscale de leurs activités, l’autorisation aux enseignes de restauration d’assurer les livraisons et les services drive, ainsi que la vente à partir du lendemain de l’Aid, et ce, dans le respect total des règles d’hygiène.
 
La CMMB appelle par ailleurs l’état à prendre en charge les cotisations patronales jusqu’en juin 2021, en contrepartie, la majeure partie des emplois sera sauvegardée. Il est également demandé à ce que les loyers des commerces sommés de fermer pendant la période du confinement soient annulés, ainsi que la suspension des décisions exécutoires en cours, prononcées par les tribunaux du Maroc envers les PME concernées jusqu’en 2021.
 
Enfin, la CMMB avertit sur un ton pessimiste qu’en cas de prolongement du confinement «au-delà du mois de Mai, de nombreuses ne seront plus dans la capacité d’ouvrir ».

  


Dans la même rubrique :
< >