Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les fonctions de l'ambassadeur algérien au Maroc prennent fin officiellement


Rédigé par Safaa KSAANI le Mardi 12 Octobre 2021

Suite à la rupture des relations diplomatiques entre l'Algérie et le Maroc, décidée unilatéralement par Alger, les fonctions de l'ambassadeur algérien au Maroc ont pris fin depuis le 26 septembre dernier, lit-on dans le Journal officiel algérien, rendu public ce mardi.



Les fonctions de l'ambassadeur algérien au Maroc prennent fin officiellement
Après son rappel à Alger, l'ambassadeur algérien n'exercera plus aucune activité au Maroc. Selon un décret présidentiel datant du 26 septembre et publié au Journal officiel de l'Algérie, le 6 octobre, “il est mis fin, à compter du 25 août 2021, aux fonctions d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire, à Rabat (Royaume du Maroc), exercées par M. Abdelhamid Abdaoui”, peut-on lire dans le bulletin publié sur le site du secrétariat général du gouvernement algérien.

Cette décision est le corollaire de la rupture des relations, annoncée, le 24 septembre, par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. La diplomatie du voisin de l'est a allégué des "actions hostiles" du  Royaume pour justifier le choix de son pays. Cette décision a été jugée injustifiée par le Maroc, qui s'attendait à une démarche pareille, compte tenu de la montée de l'animosité du voisin de l'est vis à vis du Royaume.  

Pour se justifier, Alger n'a pas hésité à avancer des prétextes et allégations aussi grotesques qu'infondés, en accusant les "services de sécurité et la propagande marocaine de mener une guerre ignoble contre l’Algérie, son peuple et ses dirigeants, le tout avec l’assentiment d’Israël, avec qui le Maroc a normalisé ses relations l’année dernière". Des accusations reçues avec dérision par l'opinion publique marocaine, tant elles sont grotesque. 

Tout en prenant note de la décision unilatérale des autorités algériennes, le ministère marocain des Affaires étrangères a annoncé que le Maroc est prêt à rester “un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien”, regrettant une décision “complètement injustifiée, mais attendue”, notamment en raison de la “logique d’escalade constatée ces dernières semaines”.