Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les échanges interbancaires enregistrent une hausse de 7% en 2019


Rédigé par A.M le Mercredi 21 Octobre 2020

Le nombre des échanges interbancaires transitant par le système interbancaire marocain de télé-compensation (SIMT) a atteint 84,9 millions d'opérations en 2019, contre 79,1 millions une année auparavant, soit une hausse de 7,4%, selon Bank Al-Maghrib (BAM).



Les échanges interbancaires enregistrent une hausse de 7% en 2019
Dans son rapport annuel sur les infrastructures des marchés financiers, les moyens de paiement, leur surveillance et les initiatives d'inclusion financière au titre de l'exercice 2019, Bank-Al-Maghrib indique que les valeurs compensées se sont élevées à 1.915,2 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 2,4%.

Le nombre des échanges mensuels des instruments de paiement a oscillé entre 5,9 et 8,3 millions d’opérations, fait savoir le rapport, notant que la moyenne journalière a atteint 345.057 opérations par jour avec un pic de 693.036 opérations. 

En ce qui concerne le temps de traitement moyen de ces opérations, il est estimé à trois minutes avec un maximum de 6 minutes pour les plus grands lots et ce, en raison de la mise à niveau et la modernisation de la plate-forme centrale de compensation en 2018, relève la même source.

En outre, le rapport fait également ressortir que les montants échangés au cours de la période sous revue ont suivi une variation corrélée à celle des volumes correspondants, notant que la valeur mensuelle minimale et maximale a atteint respectivement 135,4 MMDH et 190,6 MMDH, et la moyenne journalière des valeurs échangées a enregistré 7,2 MMDH avec un pic journalier de 12,9 MMDH.

Le total des soldes déversés par le GSIMT (groupement pour un système interbancaire marocain de télé-compensation) dans le système des règlements bruts du Maroc (SRBM) s’est élevé, quant à lui, à 439 MMDH, enregistrant une hausse de 5% par rapport à son niveau de 2018.

Par ailleurs, BAM souligne que le ratio de compensation s’est établi à un niveau faible de 11,47% sur l'année 2019, précisant que ce niveau traduit un effet de compensation élevé du système et la réduction des besoins de liquidité pour le règlement des engagements des participants de près de 89%.

72% des échanges interbancaires sont accaparés par cinq établissements de crédit adhérents au GSIMT, fait savoir la même source, ajoutant que le taux de disponibilité du SIMT a été évalué en moyenne à 99,99%.  "En effet, aucun incident majeur lié au fonctionnement du SIMT n’a été répertorié en 2019 et les incidents mineurs déclarés ont été résolus dans les délais requis, sans aucun impact sur le déroulement normal de l’activité", souligne le rapport.

Concernant la gestion des risques financiers, le Fonds de garantie permanent (FGP), s’élevant à 388,2 millions de dirhams (MDH), a permis de couvrir 80,5% des soldes de règlement débiteurs enregistrés par les participants en 2019, d'après la même source, qui note qu'aucune mobilisation du fonds n’a été enregistrée au cours de l’année 2019.

(Avec MAP)