L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Législatives libanaises : Le tandem chiite préserve ses sièges


Rédigé par L'Opinion le Lundi 16 Mai 2022

Les Libanais se sont rendus dimanche aux urnes pour élire un nouveau Parlement, dans un contexte d'effondrement économique qui bouleverse le pays.



Législatives libanaises : Le tandem chiite préserve ses sièges
En attendant la proclamation des résultats définitifs du droit électoral, le Hezbollah et le Mouvement Amal ont maintenu leur taille (27 députés), tandis que les résultats préliminaires indiquent une diminution du nombre de représentants du bloc Courant patriotique libre (16 députés).

« Il est clair que le Courant patriotique libre aura un grand groupe au Parlement », a déclaré son chef Gebran Bassil, lors d’un point de presse, alors que le décompte des voix n’était pas terminé. « Il faut évidemment attendre les chiffres définitifs avant de commenter les résultats, mais il est certain que le CPL est sorti vainqueur de la bataille et aura des députés à travers le Liban », a affirmé le candidat du courant aouniste à Batroun.

Le chef du CPL a également répondu aux déclarations prononcées plus tôt dans la soirée par le chef des Forces libanaises Samir Geagea, qui avait affirmé que sa formation progressait dans toutes les régions face au CPL.

Bassil s’attaque à Geagea

« Le chef des FL a affirmé que son parti est devenu le premier sur la scène chrétienne. Il est vrai qu’il est devenu le premier dans l’achat des consciences, et il en est fier », a fustigé Bassil, qui avait déjà par le passé dénoncé des achats de voix par le parti de Samir Geagea.

 « Le CPL n’était pas en guerre contre les FL, le Parti socialiste progressiste, les Kataëb, ou encore Amal. Il était en guerre contre les États-Unis, Israël, et leurs alliés, depuis le 17 octobre 2019 », a-t-il ajouté.

Les Libanais attendaient lundi les résultats des élections législatives qui devaient maintenir le statu quo en faveur d'une classe politique accusée de corruption et d'incompétence, et tenue pour responsable d'une crise socio-économique inédite.

Le ministère libanais de l'Intérieur a annoncé une participation de 41% après la fermeture des bureaux de vote à 19H00 (16H00 GMT), alors que quelque 3,9 millions d'électeurs étaient appelés à voter pour renouveler les 128 membres du Parlement.

Ce scrutin était l'occasion pour beaucoup d'électeurs d'exprimer leur frustration face à l'élite au pouvoir largement tenue pour responsable de la pire crise socio-économique dans laquelle est englué le Liban depuis 2019.

En près de deux ans, la monnaie nationale a perdu plus de 90% de sa valeur sur le marché noir et le taux de chômage a presque triplé. Près de 80% de la population vit désormais en dessous du seuil de pauvreté, selon l'ONU.








🔴 Top News











 
Other