Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Le variant sud-africain du virus impacte les matchs organisés par la CAF


Rédigé par A. KITABRI le Mercredi 3 Mars 2021



Les difficultés logistiques 
 Les clubs sud-africains engagés en compétitions africaines interclubs posent problème à la CAF et aux clubs qu’ils devront affronter. Le cas du match Wydad- Kaizer Chiefs se répétera chaque fois que le pays du club appelé à jouer les Sud-Africains interdit à ces derniers de fouler son territoire pour cause de restrictions sanitaires liées au variant sud-africain du coronavirus. Il faudra délocaliser, trouver un pays d’accueil, assurer sur place l’organisation et résoudre toutes les difficultés logistiques.
 
Déjà 3 cas 
 
Le 3e sur la liste après le Wydad, Chabab Belouezdad est l’ES. Sétif qui devra affronter les Orlando Pirates dans le cadre de la Coupe de la Confédération le 10 mars. Après plusieurs refus, l’ES Sétif a finalement trouvé un terrain neutre pour délocaliser son match. Il recevra les Pirates d’Orlando à Accra au Ghana.  Bientôt les sélections africaines retrouveront les éliminatoires de la CAN, les mêmes difficultés surgiront.
 
Gérer le retour au pays 
L’autre difficulté des clubs devant jouer contre les Sud-africaines est l’organisation logistiques des déplacements et surtout les risques de contamination une fois en Afrique du Sud. De retour dans le pays, en plus des tests, toute la délégation devra se mettre en quarantaine pour une certaine période fixée par les autorités sanitaires. C’est le cas tout récemment du Horoya et du Wydad.