L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Sport

Le sport marocain : la Voie Royale


Rédigé par Hamid YAHYA le Mardi 19 Juillet 2022



C’est indéniable ! L’année 2022 est globalement celle de tous les espoirs (sportivement s’entend) et de tous les succès. Du football jusqu’au taekwondo, en passant par la boxe, le cyclisme, le karaté, le football ; des sports où les fédérations se sont améliorées, d’autres ont régressé, et d’autres encore n’ont même pas bougé leurs arrière-train, se dérobant derrière des raisons futiles, ignorant leurs détracteurs et faisant la sourde oreille, même si ces détracteurs sont appuyés par les mauvais résultats.

Mais grosso modo, cette année où le Covid s’est retiré bon gré mal gré et a cédé de l’espace à l’enthousiasme des organisations qui se sont vite reprises pour faire de cette épidémie un mauvais souvenir. Le légendaire enthousiasme marocain a vite fait que les responsables sportifs, chacun pour sa part et à sa manière, ont mis en chantier ce qui a été entamé avant l’arrivée de la vague destructrice au propre comme au métaphorique.

Nous enregistrons avec bonheur et fierté le regain de santé des sélections de football, des U17, U18, des filles, de la sélection «A», du football en salle, du karaté et arts assimilés, de la boxe, des autres sports de combats, du cyclisme… le dernier sacre qui n’a pas plus de 24h reste la médaille d’or décrochée, après une grande lutte, par l’athlète n°1 national, Soufiane El Bekkali qui a défié une armada d’adversaires, représentée par les Kenyans et les Ethiopiens qui n’ont pu le retenir à l’amorce de son départ vers la podium et partant vers le titre mondial des 3000 steeples.

Un seul responsable de cette renaissance qui demeure en même temps l’inspirateur au propre et au figuré. On a nommé Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Il a conquis l’Afrique par ses interventions judicieuses, et a imprimé l’élan à toutes les disciplines sportives sur lesquelles il a un oeil permanent. Dans cet ordre d’idées, l’Impulsion Royale a touché de sa grâce le football féminin.

Cette partie de sport qui était réservée aux hommes vient faire un grand coup d’éclat lorsque les Lionnes de l’Atlas ont poinçonné deux billets : le premier pour le championnat du Monde et le second sous forme d’un passage en finale de la Coupe d’Afrique des Nations avec, cerise sur le gâteau, une victoire sur le champion en titre, le Nigeria, vainqueur de 13 éditions.

Voilà donc pourquoi cette année 2022 sera marquée d’une pierre blanche. Elle a mis en relief les efforts colossaux fournis par les responsables de certaines fédérations afin qu’ils fassent des jaloux au sein des fédérations qui deviennent spectatrices, et partant ne sont plus dans le coup.








🔴 Top News