Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Le rire est universel, l’humour est culturel

Société


Rédigé par Zineb MARJOUF le Jeudi 10 Septembre 2020



L’humour est une forme d’esprit railleur, mais il fait passer souvent des messages drôles aux jeunes en vue de les éduquer et d’attirer leurs attentions sur les erreurs ou les difficultés de la vie quotidienne. Dans l’espoir de les corriger ou les atténuer.

Dans la plupart des familles marocaines, tunisiennes ou algériennes on raconte souvent des blagues, des plaisanteries, des devinettes, des anecdotes, qui détendent l’ambiance et font rire.

La grande mère occupe souvent la place du conteur, offre à ses jeunes des récits fantastiques à dominante culturelle et instructive, les incitent à aimer de plus en plus les histoires, ce qui les amène à voyager corps et âme Dans l’univers du savoir.

L’une des histoires les plus amusantes et les plus racontées dans notre tradition est celle de Jeha une des figures intemporelles, multiforme parmi tous les autres Héros malicieux et rusés. Il a dominé et persisté dans les mémoires. Connu sous différents non : Nasser Eddine Hodja (appelé au Maroc Jeha, en Algeria Djoha, en Égypte Goha), ses multiples histoires font toujours preuve d’une totale irrévérence dans lesquels rien n’est gratuit et où tout est calculé.

La lumière de Joha jaillirai au coeur même de la tradition arabo-berbère où il apparaît comme le héros d’innombrables anecdotes (en arabe nawàdir, pluriel de nadira), une histoire courte tirant sa ficelle de la vie quotidienne ayant une fonction didactique et morale. Basé sur le comique ayant pour but la correction des moeurs par le rire, les galéjades de Jeha permettent à l’homme de prendre conscience de soi, de s’évader intellectuellement et socialement… par le dépassement de sa condition.

Zineb MARJOUF

  


Dans la même rubrique :
< >