L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Le procureur de Washington poursuit Mark Zuckerberg


Rédigé par Y. E. le Mardi 24 Mai 2022

Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a été poursuit lundi par le procureur du district de Washington, Karl Racine, pour tromperie et violation des lois sur la protection des consommateurs liées à l’affaire de (Cambridge Analytica), qui a utilisé une énorme quantité de données collectées sur Facebook.



Le discret de Columbia vient d’annoncer un nouveau litige visant le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, pour son rôle dans l’épisode d’utilisation abusive des données Facebook par Cambridge Analytica, alléguant qu’il disposait de preuves que le fondateur de Facebook était personnellement impliqué dans les échecs qui ont conduit à l’incident.

Mark Zuckerbeg « est largement responsable de la vision de sa plateforme qui nécessitait (...) d’exposer les données personnelles des consommateurs », fait valoir le procureur dans le document de l’assignation, déposé ce lundi devant la Cour supérieure du district de Columbia. Il était « directement responsable du laxisme de Facebook en matière d’application de ses règlements », poursuit le procureur Racine.

Le discret allègue des violations de la Loi sur les procédures de protection des consommateurs (CPPA, the Consumer Protection Procedures Act) et cherche à tenir Zuckerberg personnellement responsable de son incapacité à protéger les informations des utilisateurs de Facebook contre l’extraction par une société d’analyse de données que certains membres du personnel du géant de la technologie ont qualifié de “sommaires”, dans un email interne en 2015, bien que Facebook n’ait suspendu le compte de Cambridge Analytica que des années plus tard, après que le scandale soit devenu mondial.

La poursuite allègue en outre que Facebook a induit les consommateurs en erreur en leur faisant croire que leurs informations étaient en sécurité entre ses mains. Selon le dépôt de la plainte, le district a déclaré avoir obtenu des preuves relatives à Zuckerberg via une recherche dans un autre litige qu’il a déposé contre la société maintenant connue sous le nom de Meta, en décembre 2018, également lié à Cambridge Analytica.

La société d’analyse de données a cherché à extraire les informations des utilisateurs de Facebook pour tenter de prédire les habitudes des électeurs afin de diffuser des publicités ciblées à l’appui de la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016, sans le consentement de la plupart des utilisateurs.

Lorsque l’histoire s’est transformée en scandale mondial en 2018, elle a frappé le cours de l’action de Facebook et a conduit la société à affirmer qu’elle entreprendrait une série d’audits et de réformes de la confidentialité. Une enquête menée par le surveillant britannique de la protection des données a conduit à une amende de 500.000 livre sterling en mi-2018, qui s’est ensuite transformée en un règlement dans lequel Facebook a payé mais sans admettre sa responsabilité.



Y. E.



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News