Menu
L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal



Actu Maroc

Le petit Rayan suscite l'émoi du monde entier, la communion des Marocains et la compassion des Algériens


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 4 Février 2022

Le drame du petit Rayan suscite l'émotion des Marocains et du monde entier. Les témoignages de solidarité abondent sur les réseaux sociaux qui sont devenus le théâtre d'un vaste élan de solidarité. Les Algériens n'ont pas manqué de manifester leur compassion, contrastant ainsi avec l'animosité qui a prévalu pendant les récentes manifestations sportives.



L'affaire du petit Ryan, l'enfant de cinq ans qui demeure englouti dans un puits de 30 mètres près de Chefchaouen, suscite l'émotion de tous les Marocains qui suivent, les yeux braqués vers leurs smartphones, les dernières nouveautés des opérations de sauvetage. Sur les réseaux sociaux, les témoignages de compassion dominent le fil l'actualité à la fois sur Facebook et Twitter. Des hashtags comme #SauverRayan ou "SaveRayan", #noscoeursavecRayan sont en tête des tendances, et partagés à longueur de journée par les internautes. Sur plusieurs pages sont diffusées, en direct, les opérations de secours, suscitant ainsi les plus vifs commentaires. Prières, témoignages de compassion, vénération du courage du petit Rayan, les internautes usent de toutes les expressions pour manifester leur solidarité à l'adresse du petit enfant de cinq ans et à sa famille.

Plusieurs personnes ont appelé à prier pour le petit pendant la prière du vendredi, un appel qu'on peut constater souvent en parcourant les pages des réseaux sociaux. Des personnalités de notoriété publique, des influenceurs et des personnalités politiques se sont joints, à leur tour, à cet élan de solidarité. L'ambassadrice de l'Union européenne au Maroc, Llombart, a quant à elle, publié un tweet. "Mes pensées sont avec le petit Rayan", a t-elle écrit. L'ambassadeur du Royaume-Uni lui a emboîté le pas pour exprimé à son tour sa compassion tout en faisant part de son soutien aux équipes de secours. 

Les foules qui se sont ruées sur place,  pour accompagner les équipes de sauvetage, n'ont pas manqué de réciter des invocations pour supplier la providence de veiller sur le petit et mettre fin à son supplice. Ces séquences ont été filmées et partagées largement sur la toile.

Par ailleurs, plusieurs personnes ont fait preuve de bravoure et d'abnégation en proposant de donner un coup de main aux équipes qui font la course contre la montre pour dégager le petit enfant, qui résiste encore dans les profondeurs de la terre. Une séquence a suscité particulièrement l'admiration générale, celle d'un petit garçon qui s'est porté volontaire pour se jeter au sein du puits pour sauver Rayan. Ce dernier qui a été empêché par les équipes de secours, a donné une déclaration aux correspondants des médias en place, où il a affirmé qu'il est prêt à sacrifier sa vie pour sauver son compatriote. Admiré, loué, ce geste magnanime a ému les Marocains, qui l'ont encensé dans leurs commentaires sur les réseaux sociaux. Plusieurs citoyens présents dans le théâtre des opérations, ont proposé leurs services aux équipes de sauvetage.

En outre, le témoignage de la mère du petit enfant, transmis par 2M, a ému les internautes. La vidéo a été également partagée massivement sur la toile. Effondrée, la femme est parvenue, tout de même, à contenir son émotion pour remercier tous ceux qui tâchent de lui rendre son fils.


Le plus important encore, ce sont les internautes algériens qui ont été nombreux à manifester leur solidarité avec les Marocains dans cette douloureuse épreuve. Plusieurs Algériens se sont évertués à reprendre les hashtags de solidarité avec Rayan faisant part, dans plusieurs posts aussi bien sur Facebook que sur Twitter de leur compassion avec le peuple marocain. Le joueur de l'équipe nationale, Ismaël Benacer, a publié, pour sa part, un tweet, où il a souhaité un "bon courage" au petit Rayan, à sa famille et aux équipes de sauvetage. Un tweet repartagé 2413 fois, notamment par des journalistes algériens et liké 16.200 fois. Tout un tas de tweets semblables ont été publiés par des internautes algériens.

Ce comportement contraste avec l'image qu'a donnée l'opinion publique algérienne lors de la coupe d'Afrique des Nations. Les réseaux sociaux ont été le théâtre d'invectives agressives des internautes du voisin de l'est qui n'ont pas manqué d'affubler le Maroc des pires qualificatifs. Aussi des micro-trottoirs réalisés par des médias pro-régime, ont relayé des paroles haineuses des supporters algériens.

Cependant, ce ressentiment semble ne concerner qu'une infime partie de l'opinion algérienne, dont la majorité s'attache aux liens de fraternité qui le lient au peuple marocain. Ce n'est que dans les épreuves douloureuses que se manifestent les véritables intentions.

Ce drame s'est tellement internationalisée que plusieurs médias internationaux en parlent. L'AFP a balancé une dépêche intitulée " Maroc : course contre la montre pour sauver le petit Rayan, tombé dans un puits". Celle-ci a été reprise par plusieurs médias français tels que Le Figaro, Le Parisien, LeMonde et France24. D'autres médias internationaux, comme la BBC, se sont également intéressés à cette affaire. 
 


Jusqu'à présent, les opérations de secours se poursuivent, les engins déployés par les équipes de sauvetage ont suspendus leurs opérations de fouilles, selon les dernières nouvelles rapportées par les correspondants locaux. Ceci signifie que les équipes sont plus près que jamais de l'endroit où se trouve le petit enfant qui reste croupi dans le puits depuis plus de 48 heures. 









🔴 Top News