Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le nouveau Chef du Parquet entre en fonction mardi prochain


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 25 Mars 2021

Hassan Daki sera officiellement investi de ses fonctions de Procureur du Roi auprès de la Cour de Cassation, mardi prochain. Le nouveau chef du Parquet aura la tâche de renforcer l’indépendance du Ministère public.



Après sa nomination par SM le Roi Mohamed VI, le nouveau procureur du Roi auprès de la Cour de Cassation et président du Ministère public, Moulay Hassan Daki sera investi de ses fonctions mardi prochain, succédant ainsi à son prédécesseur Mohammed Abdennabaoui. Des sources autorisées au sein du Ministère public nous ont indiqué que la cérémonie d’investiture aura lieu à 11h au siège de la Cour de Cassation à Rabat. Pourtant, la passation des pouvoirs entre les deux responsables a eu lieu ce jeudi, en présence du ministre de la Justice Mohammed Benabdelkader.

Lors de son discours, le nouveau chef du Parquet a promis de continuer d’œuvrer en faveur de l’indépendance de la Justice, après les efforts importants entrepris par le Maroc en matière de séparation des pouvoirs. La nomination de Mohammed Abdennabaoui, en 2017, à la tête du ministère public a été une étape fondatrice dans la séparation entre le ministère de la Justice et le Parquet national.

Hassan Daki a rappelé que les juges du parquet sont soumis à une hiérarchie selon les dispositions de l’article 100 et 116, ajoutant que les missions du Parquet sont désormais dirigées par le Procureur du Roi auprès de la Cour de Cassation, qui fait de facto office de chef du ministère public.

Le nouveau président du ministère public a loué le bilan de son prédécesseur, promettant de continuer les réformes entreprises jusqu’à présent, et renforcer la coordination avec le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et le ministère de la Justice.

Hassan Daki devrait donc continuer dans la lignée de la stratégie mise en place par Mohammed Abdennabaoui en matière de rapprochement de la Justice au citoyen, et particulièrement en matière d’accès à l’information. Le ministère public a désormais coutume de publier annuellement son rapport d’activité contenant des statistiques judiciaires.  M. Daki aura également à concrétiser la réforme de moralisation de l’action judiciaire, en mettant en œuvre le code de déontologie des magistrats, publié au bulletin officiel le 8 mars dernier.