Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Le monde se barricade, l’Espagne se calfeutre

Covid-19


le Lundi 16 Mars 2020

Les pays du monde entier se barricadent devant la pandémie du Covid-19, désormais concentrée en Europe. L’Espagne a décidé une mise à l’isolement totale.



Le monde se barricade, l’Espagne se calfeutre
Aucun individu sur la planète ne semble à l’abri, pas même Donald Trump qui a annoncé s’être soumis au test. Le président américain, qui suscite de nombreuses interrogations depuis qu’il a été en contact le week-end dernier avec deux personnes testées positives au coronavirus, a indiqué que les résultats du test seraient connus «dans un jour ou deux» (dimanche ou lundi).

Devant la progression de la pandémie, le monde se barricade toujours plus: Madrid a pris des mesures particulièrement radicales avec une quarantaine quasi totale imposée aux Espagnols et décrété l’état d’alerte pour quinze jours.

L’Espagne est le deuxième pays le plus touché d’Europe avec 5.753 cas dont plus de 1.500 depuis vendredi soir et quatrième pays au monde en nombre de décès avec 183 morts.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez s’est voulu clair : les Espagnols pourront sortir de chez eux pour aller «travailler», «acheter le pain», aller à la pharmacie ou se faire soigner mais «pas pour aller dîner chez un ami».

Comme Milan ou Rome, Madrid est devenue samedi une cité fantôme.

Epicentre européen

L’Europe, «épicentre» de la maladie selon l’OMS, voit ses systèmes de santé mis à rude épreuve.

Une infirmière à bout de forces endormie sur son clavier d’ordinateur: cette photo partagée sur les réseaux sociaux est devenue le symbole de l’épuisement du personnel soignant dans le nord de l’Italie, pays qui a enregistré 175 nouveaux décès en 24 heures.

La France, où 830 nouvelles contaminations et 12 décès ont été comptabilisés en 24 heures, a aussi durci ses mesures.

Restaurants, bars, discothèques, cinémas: les lieux «recevant du public non indispensables à la vie du pays», doivent fermer leurs portes dès minuit dans la nuit de samedi à dimanche, le Premier ministre Edouard Philippe appelant les Français à «plus de discipline» après avoir «vu trop de gens dans les cafés, les restaurants ».

Les élections municipales, prévues dimanche, sont maintenues. L’Autriche, où 602 cas ont été confirmés samedi et première destination de sports d’hiver en Europe, a annoncé la fermeture anticipée de la quasi-totalité de ses stations de ski. C’est aussi le cas en Suisse, où 1.355 personnes ont été infectées et 11 sont mortes.

L’ONU a annoncé samedi un premier cas de nouveau coronavirus parmi le personnel de son siège à Genève.

Critiqué pour sa lenteur à réagir, dans un pays qui ne comptabilise officiellement que 1.140 cas dont 21 mortels, le gouvernement britannique de Boris Johnson s’apprête à interdire les rassemblements de masse. Le tournoi de tennis de Wimbledon pourrait en faire les frais.

La reine Elisabeth II a donné l’exemple en annulant «par précaution » plusieurs engagements prévus la semaine prochaine, selon le palais de Buckingham.

  


Dans la même rubrique :
< >