Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Le ministère de la Culture paye ses arriérés pour sauver le secteur


Rédigé par Abdallah Bensmaine le Vendredi 1 Mai 2020

Le Ministère de la Culture prend la crise au sérieux et passe à la caisse pour empêcher le secteur de la culture de couler.



El Ferdaous semble résolu à éviter l’immobilisme qui avait marqué le mandat de son prédécesseur
El Ferdaous semble résolu à éviter l’immobilisme qui avait marqué le mandat de son prédécesseur

Le monde du livre est nommément cité ainsi que les arts chorégraphiques, la musique et le théâtre que le ministre de la Culture, Othman El Ferdaous, veut aider à mieux résister à la conjoncture, marquée par un brusque et brutal arrêt de toute production et de toute activité de représentation.
 
Le Fonds National de l’Action Culturelle sera mobilisé à cet effet par « déblocage immédiat » de 13, 3 millions de dirhams. Le ministre de la Culture qui remercie ses équipes au passage pour leur mobilisation, ces trois dernières semaines, entend ainsi parer au plus pressé pour empêcher le désastre de s’étendre au-delà de toute mesure et contribuer à la résilience d’un secteur déjà mal en point.
 
Une annonce qui apportera du baume au cœur des éditeurs et libraires mis à mal par les arriérés de soutien à l’édition et au livre. Le spectre couvert par cette régularisation va des librairies, aux revues culturelles, en passant par le remboursement des participations aux salons internationaux et la sensibilisation à la lecture.

Ce ne sont pas moins de 721 dossiers à hauteur de 5,7 millions de dirhams qui vont être épurés, dont 176 dataient de 2016 et 2017. Le détail de la mobilisation de fonds au bénéfice des artistes se décline ainsi : près de 124 dossiers de subventions de soutien aux Arts au titre de 2019 pour 7,7mdh, 52% au théâtre, 44% aux musiques et arts chorégraphiques, ainsi que 218 kdh pour 10 projets d'arts plastiques (peinture et photographie). Moins que d’aide, il s’agit ainsi pour le ministère de la Culture de payer les arriérés de son département. Ce qui est déjà bien. 

L’année 2020 vient de débuter par une crise majeure. Outre le payement des subventions en retard de versement, M. Othman El Ferdaous a annoncé sur son compte Twitter que d’autres subventions sont à l’étude pour 2020 pour un secteur, selon ses termes, « qui joue un rôle critique dans la résilience des chaînes de valeur touristique, éducative, audiovisuelle et digitale ».
 
Abdallah Bensmaïn

 
 


  


Dans la même rubrique :
< >