Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le ministère de L'Éducation lance un service de classes virtuelles participatives


Rédigé par O.A le Lundi 23 Mars 2020

Le ministère de l'Éducation a lancé ce lundi, un service participatif intégré à la plateforme Massar, permettant aux enseignants de communiquer directement avec leurs élèves et d'organiser des cours à distance via des classes virtuelles.



Le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé ce lundi 23 mars le lancement sur le système Taalim.ma d’un service participatif intégré au système Massar qui offre des fonctionnalités importantes favorisant la communication directe des enseignants avec leurs élèves, l'organisation des cours à distance via des classes virtuelles, l'implication de ceux-ci dans l'opération d'apprentissage par le biais d'exposés, des textes numérisés ou encore les techniques audio-vidéo.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de mesures visant à garantir la continuité pédagogique et à diversifier les alternatives possibles afin d'assurer la réussite scolaire en encourageant les élèves à poursuivre leurs études à distance tout en ayant la possibilité de contact direct entre le corps enseignant et les apprenants. Ce nouveau service sera accessible dans un premier temps aux enseignants et aux collégiens et aux lycéens avant d'être généralisé au cycle primaire dans les prochains jours.
 
Le communiqué du ministère de L'Éducation indique par ailleurs que les enseignants qui n’ont pas accédé auparavant au système Taalim.ma, se verront attribuer par les directeurs des établissements scolaires d’un compte d'accès afin de mettre en place des classes virtuelles via la plateforme Massar conformément à la structure pédagogique de l'établissement. Le ministère a assuré qu'il continuera à communiquer avec les cadres pédagogiques, les élèves et leurs parents afin de les tenir informés de tous les développements liés au processus d'enseignement à distance, et appelle l'ensemble des parties prenantes "à se mobiliser davantage pour faire aboutir cet important chantier pédagogique".