L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Le joker israélien face aux procrastinations de Washington !


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Dimanche 5 Mars 2023



Le joker israélien face aux procrastinations de Washington !
Dès qu’il s’agit des armées, les échanges de visites ne sont guère protocolaires. Et si le Maroc et Israël en échangent beaucoup ces derniers temps, c’est dire que les deux Etats cherchent à franchir un nouveau cap dans une coopération qui a doublé de vitesse depuis la signature de l’accord tripartite entre Rabat, Washington et Tel Aviv, en décembre 2020. Dernier événement en date, montrant cette volonté commune d’aller de l’avant, la visite du commandant de l’Armée de l’air israélienne, le général Tomer Bar, qui a rencontré aussi bien l’inspecteur général des Forces Royales Air que le commandant de la base de Benguérir.

Il en a profité pour jeter un coup d’œil sur les escadrilles de drones et d’avions de chasse des FAR. Et qui dit visite, dit business. Peu de jours après cette rencontre, des informations concernant un éventuel contrat de vente de F-16 israéliens (Sufa) au Maroc, se sont propagées comme une traînée de poudre sur les médias hébreux, sachant que ce modèle, en service depuis les années 2000, est conçu spécialement pour Israël. Avec une flotte vieillissante, le Royaume cherche à moderniser son arsenal avec des modèles plus récents en complément des F-16 Viper qui formeront l’avant-garde de l’armée de l’air à partir de 2025.

Cependant, le recours de plus en plus fréquent aux technologies israéliennes est une façon pour le Royaume de sécuriser un approvisionnement régulier au moment où l’allié américain fait preuve d’hésitation, comme en témoignent les nombreux contrats en stand-by, toujours bloqués au Congrès, dont les fameux missiles anti-aériens « Patriot », les drones « Sea Guardian »… Idem pour les lance-roquettes « HIMARS » que l’armée marocaine lorgne depuis un certain temps et dont il a eu l’équivalent israélien « PULS ».

Ceci dit, Israël se montre très flexible dans les négociations qui seraient de nature à inciter le Royaume à y faire appel plus souvent dans les années à venir d’autant que la technologie israélienne ressemble à l’armement des Etats-Unis.

Anass MACHLOUKH



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Février 2024 - 15:53 Travail décent… On en est encore loin !






🔴 Top News