L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal




Actu Maroc

Le gouvernement s'accroche à l’horaire GMT+1 et met en avant ses bénéfices environnementaux et économiques


Rédigé par Kawtar Chaat le Mardi 24 Mai 2022

Le gouvernement a renouvelé son engagement à maintenir l’horaire GMT+1, malgré le grand rejet de celle-ci par de larges segments de la société, qui prend de l'ampleur pendant la saison hivernale.



En application du décret relatif à l’heure légale, et de l’arrêté du Chef du gouvernement relatif également à l’heure légale, le Maroc est repassé à l’heure légale GMT+1 le 8 mai. Depuis cette date, plusieurs voix se sont élevées en faveur de l’annulation de l’horaire GMT+1.

 

S'exprimant lors de la séance de questions orales à la Chambre des conseillers, aujourd'hui mardi, Ghita Mezzour ministre Déléguée auprès du Chef du Gouvernement Chargée de la Transition Numérique et de la Réforme de l'Administration, a affirmé que le gouvernement n'entend pas annuler «l'heure d'été», soulignant que son officialisation est « basée sur une étude qui a montré que l'heure d'été permet d'économiser une quantité importante d'énergie ».

 

La ministre n'a pas fourni de données chiffrées sur le bénéfice du Maroc à adopter l'heure d'été dans le domaine de l'énergie, indiquant seulement que l'étude a prouvé que ce calendrier réduit les émissions de dioxyde de carbone, ce qui contribue à réduire les risques environnementaux.

 

Elle a ajouté que l'étude, qui portait sur les résultats de cinq années de mise en œuvre de l'heure d'été, incluait les domaines de l'énergie, de la santé et de l'impact économique, sans fournir de détails.

 

En réponse à une question concernant les effets psychologiques de l'heure supplémentaire et son impact négatif sur la qualité de vie des citoyens, Mezzour a déclaré que le gouvernement a pris un ensemble de mesures adaptées aux spécificités spatiales de chaque région.

 

Elle a rappelé que parmi les mesures prises dans ce cadre, des facilités ont été accordées aux salariés concernant le moment d'entrée au travail, à condition que le nombre d'heures de travail journalier soit respecté, tandis que les directeurs des académies régionales éducation et de la formation (AREF) ont été appelé a adopté un horaire flexible pour les élèves.

 

 









🔴 Top News