Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Le feuilleton Raja-Entraineur / Sellami : « OK ! Je pars, mais je veux d’abord mon argent ! »


Rédigé par A.KITABRI le Mercredi 24 Mars 2021



Le Raja est en feu et en crise. Le Comité se fissure.  Son secrétaire général  Anis  Mahfoud  a démissionné. Salim Cheikh, responsable du volet de Développement  Commercial, Marketing et Digital, serait lui aussi démissionnaire. D’autres membres du Comité  s’apprêteraient à déposer leurs démissions. La raison : le maintien de Sellami.
 Pourtant le problème semblait régler. Sellami n’était et n’est pas contre la séparation. Il serait même souhaitable vu le contexte général devenu invivable et insupportable. Mais avant de partir, il réclame seulement ses arriérés financiers y compris sa prime de qualification à la finale de la Coupe arabe des clubs. Le Raja devrait  verser à Sellami la somme de 2 000 000 dhs sans compter la prime  de la qualification à la finale de la Coupe Mohammed VI. Or, le club  est incapable de s’en acquitter.  
Sellami et le président sont dos au mur. Le premier veut les salaires et primes impayés sans réclamer le  paiement  de ce qu’il pourrait recevoir pour rupture unilatérale du contrat liant les deux parties. Mais le second est incapable de répondre à la demande du premier. La  conséquence : On a l’impression que Sellami  est jeté à la vindicte des supporters et des ultras alors qu’il n’est que la victime d’une situation qui le dépasse et dont il n’est pas responsable. Il ne demande que ses mensualités et primes. On aurait dû les lui payer à temps ! Quelques parts, il y a un manque de responsabilité. Le président tente de passer en force dans le tas !