L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
L'Opinion

Le dilemme cornélien de l’immobilier


Rédigé par Saâd JAFRI le Mardi 16 Août 2022



Le dilemme cornélien de l’immobilier
Dans un contexte international perturbé, où les perspectives de croissance demeurent entourées de risques baissiers liés notamment à la persistance des goulots d’étranglement dans les chaînes d’approvisionnement et aux pressions inflationnistes, l’immobilier continue de crouler sous le poids de la flambée des coûts des matériaux et des frais logistiques, qui perdure en raison de la guerre en Ukraine.

Après un premier trimestre jugé en deçà des attentes par les professionnels, l’activité commence à remuer pas à pas, grâce à la remontada de la demande, du moment que les particuliers qui le peuvent se ruent sur les crédits tant que ceux-ci sont encore accessibles. Le crédit immobilier s’est, en effet, établi à plus de 290 MMDH en juin. Une hausse très timide par rapport aux deux derniers mois, certes, mais elle renseigne sur la baisse de la frilosité des potentiels acheteurs, bien que les taux de crédits immobiliers n’aient pas bougé d’un iota depuis plus d’une année et malgré la cherté du coût de la vie.

Le deuxième facteur qui dynamise la vente dans le secteur est la baisse des prix constatée ce dernier trimestre et qui varie de 4% à 8%, selon la nature du bien immobilier. Cependant, le déséquilibre entre l’offre et la demande se creuse, faute de nouveaux logements. Dans des villes comme Casablanca, la demande serait presque 9 fois plus importante que l’offre, laissant le terrain à de nouvelles opportunités de croissance pour les opérateurs, qui pourraient abandonner leurs prix rédhibitoires (des fois injustifiés), de sorte à stimuler les ventes et lancer de nouveaux chantiers.

Car, enfin de compte, la conjoncture ne s’établira pas de sitôt et si les ventes/achats ne reprennent pas leur rythme d’avant Covid, le secteur ne sortira pas de son marasme. Reste à savoir qui fera le premier pas : les opérateurs, les banques ou l’Etat ?



Saâd JAFRI



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 16:41 Alzheimer : bientôt la fin du calvaire ?






🔴 Top News