Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

Le bataillon éternel des «Zidoulgoudam»

Humeur


Rédigé par Ahmed Naji le Jeudi 14 Mai 2020

Zut alors ! Ce satané Coronavirus nous a empêché de fêter dignement le 75ème anniversaire de la victoire sur les Nazis. Ne croyez surtout pas que c’est de l’histoire dépassée pour ennuyer les élèves en classe.



Quand feu Mohammed V a appelé les Marocains à participer à l’effort de guerre au côté de la France libre, il savait bien que c’était aussi pour défendre son pays.

Personne ne se faisait d’illusions sur le sort des colonies si les Nazis venaient à remporter le conflit. Imaginez un peu ce que serait notre vie si la bannière frappée de la croix gammée  flottait sur notre pays. On oublie souvent que les Marocains, arabes, amazighs et juifs, sont des sémites et on sait à quel point Hitler et ses potes aryens les tiennent en « haute estime ».

Ils ont été 190.000 soldats marocains à sacrifier leurs vies sur les champs de bataille d’Europe pour que les SS ne patrouillent pas dans les rues de Rabat.

À Monte Cassino, en 1944, les « Zidoulgoudam » (en avant) sont allés jusqu’à ébranler leur foi en leur pseudo supériorité raciale. L’élite des parachutistes et panzer grenadiers allemands, que ni les Américains, ni les Britanniques n’avaient réussi à déloger de sa Ligne Gustave, y fut défaite. Le Général Juin disait qu’il pouvait y arriver parce qu’il savait compter sur les soldats marocains pour ce faire.

Le 15 juin de la même année, tirailleurs et goumiers marocains ont effectivement défilé à Rome.
La victoire contre le nazisme est aussi celle des Marocains, parce qu’ils se sont battus d’abord pour eux-mêmes. C’est ce qui explique aussi qu’ils n’aiment pas voir la peste brune se répandre à nouveau en Europe. Ni le fascisme sioniste se déchaîner en Palestine.
 

  



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Juin 2020 - 10:20 L'Opinion : « Imagine the world »