Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Le PSG une prison dorée !?


Rédigé par Rachid MADANI le Vendredi 3 Septembre 2021



Adossé à la tutelle économique de l'émir du Qatar, le PSG est un club qui n'a pas mal à la tête lorsqu'il recherche les joueurs qu'il juge nécessaires pour renforcer son effectif.
Les 222 millions d'euros mis sur la table pour retirer Neymar de Barcelone, la signature la plus chère de l'Histoire du football, illustrent la puissance d'un club facile à entrer, mais très difficile à quitter pour ceux qui tentent résilier leurs contrats. Un véritable calvaire pour ceux qui vont plus loin et osent défier et se rebeller contre le président Nasser Al-Khelaifi, l'homme qui contrôle tout dans l'équipe parisienne et également responsable envers le véritable propriétaire de l'équipe, l'émir du Qatar.
 
                                         Kylian Mbappé
 
De cette peur, on peut comprendre le silence public que Kylian Mbappé a maintenu depuis que le Real Madrid a commencé à tenter un transfert le dernier jour du marché sans être résolu. Le PSG n'a même pas répondu à l'offre meringue de 200 millions euros. S'il est un négociateur difficile et compliqué à convaincre dans le monde du football, c'est bien Nasser Al-Khelaifi, un personnage dont le pouls n'a jamais tremblé lorsqu'il s'agit d'envoyer un footballeur à l'équipe réserve ou de laisser des joueurs « rebelles » dans les tribunes.
 
                                          Marco Verrati
 
Donato di Campi, ancien agent de l'Italien Marco Verrati, a défini graphiquement le PSG comme une "prison dorée" pour les footballeurs qui tentent de quitter le château d'or sans le consentement de leur tuteur. Elevé dans l'équipe parisienne, le milieu de terrain a voulu ouvrir la porte de sortie tôt et à l'été 2017 il a fait part de son intention de ne pas renouveler son contrat, pour se rendre à Barcelone. Une affaire similaire à celle avec laquelle Mbappé vit désormais avec le Real Madrid, mais sans cette composante de rébellion que le leader qatari déteste tant. Avec Verrati, la réaction d'Al-Khelaifi a été aussi immédiate qu’énergique. Le joueur a été mis sous pression et la menace est apparue sur l'échiquier : renouvellement ou stand jusqu'à la fin du parcours. L'envie de l'international de pouvoir jouer au Camp Nou s'est estompée car il ne supportait pas cette pression et il a fallu peu de temps pour changer de représentant.
 Avec Mino Raiola comme directeur, l'accord a été trouvé pour signer un nouveau contrat et continuer dans la capitale française, où il se trouve toujours.
Le cheikh a pris acte de cette aventure du Barça avec son joueur et des mois plus tard la signature de Neymar est arrivée d'un coup de chéquier. Le Real Madrid a su très bien mesurer ses pas pour ne pas déclencher des guerres inutiles avec le cheikh. Mais Verrati n'est pas le seul à avoir ressenti la pression d'Al-Khelaifi, une figure qui en plus de dix ans à la tête du PSG a toujours gardé le pouls des footballeurs qu'il a qualifiés de "rebelles".
 
                                              Adrien Rabiot
 
Adrien Rabiot a mis fin à son contrat en juin 2019, mais son dernier match avec le club français remonte à décembre 2018. Le milieu de terrain a été retiré de l'équipe après l'échec des négociations pour un renouvellement de son contrat, une situation qu'il a dénoncée devant la commission judiciaire de la ligue française. Le joueur en est désormais à sa troisième saison à la Juventus, mais ces mois d'exil dans les tribunes l'ont marqué.
 
                                        Nasser Al-Khelaifi
 
 Dans sa jeunesse, Nasser Al-Khelaifi, fils d'un pêcheur de perles de Doha, a tenté de se faire un nom dans le monde du tennis, ce sport qui lui a permis de rencontrer et de se lier d'amitié avec l'actuel émir du Qatar. En 2011, après avoir racheté le club, Hamad bin Khalifa Al-Thani l'a placé à la tête du Paris Saint-Germain avec pour mandat d'en faire l'une des meilleures équipes de la planète. Pour cela, il a besoin des meilleurs joueurs et il ne lésine pas sur l'argent pour y parvenir. Ni d'autres ressources pour fidéliser leurs stars et footballeurs qui n'atteignent pas cette affiche.
 
                                       Thiago Motta
 
C'est arrivé au Brésilien Thiago Motta en 2015 alors qu'il était en négociations pour renouveler son contrat avec le PSG et qu'une offre est apparue de l'Atlético de Madrid, dans laquelle il avait joué des années auparavant. Le milieu de terrain a montré son envie de quitter le club et a même refusé de disputer les premiers matchs de pré-saison, mais il n'a pas réussi à déformer la volonté du propriétaire du club, venu adresser des avertissements voilés au club espagnol pour qu'il s'éloigne de son jeu. La menace de toucher à sa garde-robe est apparue et l'histoire est terminée.
Quant à la fin de l’aventure de Mbappé, elle a été définitivement connue mardi soir après la clôture du « mercato » en Europe : il restera encore une saison au PSG.
                                                                                                  
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Octobre 2021 - 23:28 Le FC Barcelone limoge son entraîneur Ronald Koeman

Mercredi 27 Octobre 2021 - 13:56 Botola Pro D1 et D2 : Le programme