Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Maroc veut réformer le Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 16 Novembre 2021

Le Chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita a reçu, ce mardi, à Rabat, le Commissaire de l'Union africaine (UA) aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité, Bankole Adeoye. Les deux responsables ont convenu de l’importance de réformer le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS), un organe qui souffre de plusieurs dysfonctionnements et manque d’efficacité. Détails.




En visite au Maroc, le Commissaire de l'Union africaine (UA) aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité, Bankole Adeoye, a été reçu  par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'Étranger, Nasser Bourita. Au menu des discussions, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) et les perspectives de sa réforme.

Le Maroc est rassuré de l’expérience du commissaire africain et de sa stratégie de réforme du Conseil de paix et de sécurité (CPS), une institution gangrénée par les tripotages et manigances, conduits souvent par l’Algérie et ses alliés contre les intérêts du Maroc concernant l’affaire du Sahara. En témoigne la dernière tentative d’une poignée de pays, sous la houlette de l'Algérie, à travers le Conseil, d’impliquer par la force, l’Union africaine dans le conflit du Sahara bien que ce dossier soit dévolu exclusivement aux Nations unies. Le Maroc est, pour sa part, disposé à soutenir les efforts du commissaire africain dans sa volonté de réformer le CPS, Nasser Bourita a estimé que ce conseil a besoin de plusieurs réformes, tout en louant, à cette occasion, les avancées réalisées jusqu’à présent. “Il faut pousser vers davantage de professionnalisme et d’efficacité”, a-t-il précisé lors de la conférence de presse, tenue en marge de son entrevue avec le commissaire africain.

Le Chef de la diplomatie marocaine a fait part au responsable de l’UA du soutien du Maroc à ses initiatives en termes d’observations électorales, de diplomatie préventive et de gestion des crises. Des domaines où le Maroc dispose d’une expérience considérable.

Pour sa part, le Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité a souligné l'importance du rôle majeur du Maroc en matière de bonne gouvernance, de stabilité et de sécurité dans le Continent. Durant les 6 derniers mois, la Commission s'est impliquée dans l’exécution de son nouvel organigramme, avec la participation agissante du Maroc après son retour à l'UA, a ajouté M. Adeoye.


  


Dans la même rubrique :
< >